Fashion & Design Tendances Lab

La mode des Harpies

9 juin 2013

Fetish Fashion

En temps de crise, on aurait tendance à se recentrer sur la communauté, le troc, l’Humain. Ou bien pas du tout ! moi je pencherai plutôt du côté des « pas du tout » tellement je trouve l’humanité encore plus avide, cruelle, et manipulatrice qu’en période de croissance. Ce leurre du bien vivre ensemble, tu parles; alors que chacun pense à son petit confort, son petit intérieur, son grand week-end, son dressing, son assiette, son chiffre d’affaire ou sa cellulite. Pour célébrer en beauté mon come back sur la toile, j’ai voulu penser à celles qui vous stressent, vous polluent, vous harcèlent, bref vous veulent du mal. Chacun sa Harpie, boss, ex, voisine, collègue, prof, conseillère syndicale, banquière, concierge, moi évidemment j’ai la mienne. Mon boulet, mon fardeau.

Dans la mythologie grecque ou romaine, les Harpies sont les filles de Thaumas et de l’océanide Électre. Elles sont au nombre de deux, parfois trois : Aelo (ou Nicothoé) dite Bourrasque, Ocypète (qui r… & qui p…) dite Vole-vite et Podarge (ou Céléno) dite Obscure. Elles n’agissent jamais vraiment toutes seules, forcément, elles montent les uns contre les autres, et sont souvent idées par un chiard sur qui on peut toujours compter pour « rapporter », pour accuser et/ou faire monter la purée dévastatrice… Oui oui c’est de toi dont on parle, dévoué assistant Harpie-culteur. Tu n’es pas tout à fait crétin, tu te reconnaîtras. Où en étais-je ? Oui, les Harpies sont des divinités de la dévastation et de la vengeance divine. Plus rapides que le vent, caquetantes, elles dévorent tout sur leur passage, ne laissant que leurs excréments. Voila votre vie couverte de crottes de harpie…

Elles représentent les parties diaboliques des énergies cosmiques, sont les pourvoyeuses de l’enfer par des morts soudaines et symbolisent les obsessions vicieuses, autant les tourments obsédants, que les remords d’ailleurs (lueur d’espoir ?).

Les harpies ont généralement un corps ailé d’oiseau et une tête de femme. La mienne a des chaussures SAN MARINA. Ces sales « Chiennes de Zeus » volent les âmes des morts et pire : vole les enfants ! Globalement elles nous tourmentent par leur méchanceté incessante. Elles habitaient les îles Strophades, dans la mer d’Ionie, sur la côte du (Poh poh poh !) Péloponnèse. La vôtre habite peut-être en dessous de chez vous, crèche dans le même bureau, le même hameau ou partage votre déjeuner dominical. Virgile les situera même à l’entrée des Enfers avec les autres monstres (et les moutons seront bien gardés).

En MODE ça donne quoi ? un nouveau monde de masques, d’armures, de corsets, de tabliers et perruques; d’ongles griffus et de talons échassiers. Une mode qui utilise la couleur de notre propre peau pour faire croire que nous sommes nus, qui explore la peau comme un matériau et le squelette comme source d’inspiration pour des vêtements qui illustrent la nudité en utilisant par exemple des protèses (j’aimerais bien voir celles d’Angelina Jolie à ce propos). L’idée de transformer le visage et le corps est devenu un fétichisme majeur : l’évolution de la mode de demain…

 

visuel en bas à droite © Marcel van der Vlugt

 

Iris Van Herpen

Jean-Paul Gaultier, en 2009 (déjà !)

Les matières sont très importantes : le cuir, le latex, le vinyle, le velours, le satin, la dentelle… Le toucher de certains tissus peut même raviver les souvenirs de l’enfance.

 

Yiqing Yin

La marque Dolce & Gabbana est très fétichiste dans son genre, elle travaille la spiritualité, la dentelle, le jeu de jambes, et la mise en scène baroque.

 

Le masque qui déforme, « réforme » le visage … Et aussi la perforation au laser, l’arrivage de l’impression 3D pour retravailler la matière. Les patchworks seront aussi très présents, beaucoup de mélanges de tissus et de textures donc. On va retrouver les matières qui constituent les peluches aussi. Esprit enfance, doudou fétiche forcément.

 

Margiela, AH 2013

 

Paloma Faith on stage in Manish Arora

 

Il y a un retour important du volume dans la mode. On a vécu pendant 10 ans avec des ballerines, les femmes ont maintenant envie de hauteur. Tout ceci a des répercussions sur la chaussure qui devient plus haute, plus volumineuse.

 

 

 La harpie donneuse de coups de pieds, Iris Van Herpen

 

Ceci vous aidera peut-être à les reconnaître, bien qu’à première vue, ou à vue de nez devrais-je dire : traquez surtout l’haleine fétide qui s’échappent de leurs bouches pleines de jugements, de reproches et de propos fallacieux. Un conseil : piquez leur des plumes pour prendre de la hauteur … BEAUCOUP de hauteur.

De là où vous êtes, vous êtes HEUREUX,

Pas elles.

HARPIE BIRTHDAY !

Vous aimerez aussi:

No Comments

Leave a Reply

Enjoy this blog? Please spread the word :)