Fashion & Design L'air du temps

La soldeuse imparfaite

10 janvier 2011
IMG_00351

Les filles pendant les soldes sont comme les hommes en voiture…

…leurs personnalités se dédoublent.

Chez certaines, c’est un véritable changement d’identité, j’en connais qui, en période de soldes, sont devenues d’une force Herculéenne, capables à peine, en temps normal, de tenir un Blackberry d’une seule main pour textoter, et là, de porter l’équivalent de plusieurs dizaines de kilos de fringues sur leurs petits bras sans gras, d’autres sont devenues en ¼ d’heure championnes du 100m et sont passées médaille d’or Catégorie Je-te-gratte-à-la-sortie-de-la-cabine pour rejoindre la caisse en moins de deux.

D’autres encore deviennent (on rêve !) matinales, et comme par enchantement, il n’y a pas de traînage-ralage sous la couette les 1er matins de soldes, c’est l’Ami Ricorée, mais hyperactif… bref en plus chiant.

Moi par exemple, les soldes ça ne me rend pas plus agréable le matin, je déteste toujours autant me lever, par contre ça me rend mal polie :

- Alors morue tu le lâches ce twin set ?!

C’est vrai, j’ai l’insulte facile lorsque je suis en pleine partie de chasse, (mais en voiture aussi finalement … ne serais-je pas une vraie fille ?) ça me fait le même effet que lorsque Mirabelle ma copine trop belle oublie de me présenter Stephen Dorff rencontré à Venise dernièrement, mais au passage, je m’en fous, je ne lui présenterais pas Ryan Reynolds non plus de toute façon.

… et de mauvaise foi :

- Je me suis trouvée un skinny Marc Jacobs en 25, après un petit régime, je pourrai y rentrer une cheville… c’est l’affaire de deux ou trois mois, et des super cuissardes aussi, faut dire elles sont tellement belles que c’est normal qu’elles soient pas soldées !


En gros, personne ne voudrait de nous dans ces moments-là, d’autant que la soldeuse n’hésite pas à tromper son monde pour débusquer les bons %. Son patron pour commencer, nombre de soldeuses bleutent le bureau, (ah ? vous ne saviez pas ? en langage de soldeuse, ça s’appelle RDV à l’extérieur) d’autres carrément reuteutent ! c’est plus simple et le temps est plus extensible après le déjeuner.

Puis, lorsque la soldeuse rentre exténuée le soir après cette journée d’intense stress, (on imagine pas le stress vécu par une femme pendant les soldes, succession de peurs inavouables telles que : vais-je encore trouver ma taille ? ou, si je remplace la pastille argentée -30%, par la pastille dorée – 50% est-ce que je vais me faire gauler ? enfouies au plus profond de sa petite conscience de soldeuse imparfaite) ce sont son mari et ses enfants qu’elle trompe, car les soirs de soldes, c’est lentilles Lunor et purée surgelée, la soldeuse n’a plus beaucoup d’énergie pour préparer une blanquette à la vanille s’tu veux…

Puis arrive enfin le plus grand plaisir de la soldeuse : le grand déballage entre copines, en exagérant bien sûr le montant de la remise pour faire plus SHOW ON ! des OH des AH à foison ! que même Lilianne Bettencourt et sa fille Françoise demanderaient des cours d’interjections pour se réconcilier. Car les soldes mes chers ami(e)s n’épuisent pas que la soldeuse, non, non, non (et ça se saurait… il n’y a qu’à voir la tronche d’une vendeuse des Galeries Laf ‘ le vendredi soir de sa première semaine de soldes pour le constater, la pauvre regrette déjà que le gel jambes lègères de Jeanne Piaubert ne soit pas soldé au Printemps de la beauté…)

Après avoir trompé son patron, son mari, ses enfants, la soldeuse trompe son monde. Car en période de soldes la soldeuse a une envie irrépressible de faire les soldes, et s’attend bien sûr à ce que tout soit soldé – on en revient au fameux dédoublement de personnalité – et donc chez le boulanger :

- Allez! je la prends à 0,80 centimes la tradi

Enfin donc et le plus grave, la soldeuse trompe sa propre mode, la geek porte des jupes longues pour pouvoir se déshabiller directement en magasin, sans toucher 20 000 francs, sans passer par la case cabine…

…la même, en ballerines, se trimballe pieds nus parce que c’est tellement facile de faire valser ses chaussures façon lancé de pantoufles pour être d’attaque dans l’essayage d’une paire de Rossi (héhé vas-y pour les acheter soldées)… je verrais bien la scène chez Chloé rue du Faubourg Saint Honoré tiens ! … elle se trompe elle même la malheureuse et j’aurai envie de pénétrer dans son cerveau à la soldeuse et de faire ma maline au poste de chargée de conscience et lui dire

- Mais ma chérie as-tu réfléchi ? As-tu déjà repéré ET essayé ce que tu t’apprêtes à claquer ?
- En as-tu vraiment besoin ? T’aurais pas envie d’un apéro là ? et si c’est à MOI que tu l’offrais ce Mulberry ?

Non non non, je dérape, en tant que chargée de conscience je peux comprendre qu’elle ait envie de me virer …

Bon, j’avoue que je suis une piètre soldeuse, ne serait-ce que parce que je reluque toujours la pré Col de l’été (z’avez vu celle de Dries ? à tomber ….) plutôt que de me concentrer sur ces textiles en vrac ou sur cintre qui me crient avec leur toute petite voix :

- Pitié achète-moi, achète-moi!

Assez douillette niveau contrainte, et pas vraiment équipée pour subir, faire la queue aux cabines d’essayage m’énerve déjà hors soldes, alors me faire écraser par la 1ère pétasse en 34, même si elle est de 5 ans mon aînée parce qu’elle a les moyens de ses besoins (vous ai-je déjà parlé de cette petite clinique près de chez moi qui fait des merveilles sur les DADAMES QUI MAINTENANT ONT TOUTES DES BECS DE CANARD AU FRANPRIX !) et bien ça m’énerve aussi, et ce, même si la pétasse est soldée. Elles ont les moyens elles ! qu’est-ce qu’elles viennent nous piquer nos réducs ? Car sans les soldes, nous n’avons pas accès nous les pauvres à Marni, Mc Cartney ou Margiela!

Ce que je ne comprendrai jamais, c’est pourquoi en plein mois de septembre la robe Vanessa Bruno en jersey bleu marine, est traitée comme une princesse, sur un cintre et sans traces de doigts alors qu’en plein mois de janvier elle est toute chiffonnée, vaguement décousue, qu’elle sent la transpi et que précisément tout le monde la veut comme si c’était la dernière chose que Ryan Reynolds nous enlèvera avant de nous faire l’amour là sur le canapé ?!… teuh teuh teuh et ne me dîtes pas que c’est qu’une question de prix!


Enfin, parce qu’on va pas se laisser emmerder par des petites soldes 2011, je vous refile un pur plan, qui vaut bien toutes les parlottes du monde : Les ventes privées d’Hermès!
Du mercredi 19 janvier au samedi 22 janvier 2011, de 9H à 18H
Palais des Congrès, Hall Neuilly – M° Porte Maillot
( – 50% sur les carrés, entre autres … )

Et vous comment vous soldez ?

Vous aimerez aussi:

No Comments

Leave a Reply

Enjoy this blog? Please spread the word :)