J'ai testé La couleur

Mon rouge parfait

24 novembre 2010
« Chéri, tu devrais être Rouge de honte avec autant de caries »

Carmin, Ocre, Cramoisi, Vermillon, Cochenille, Pourpre, Bordeaux … Le Rouge : pigment le plus convoité

Fascinée depuis toujours pas les couleurs, j’avoue un faible non dissimulé pour le rouge. Rouge sacré, rouge secret. Le rouge cramoisi des italiens, Tiepolo, Pompéï

Le rouge c’est la couleur de l’âme, du bonheur, du désir, du baiser … Le rouge fascine, parce qu’il est ambivalent, à la fois la couleur de la vie, de l’amour, du sang comme force vitale qui circule dans tout notre corps, de la sexualité.

Inoffensive Pomme d’Amour …

« Chéri, tu devrais être Rouge de honte avec autant de caries »

Mais aussi celle du Diable, de la tentation, du feu destructeur, du sang versé (la mort ) :

« J’ai vu Rouge quand il y avait déjà 50 pékins chez H&M à 6.30 du mat »

Il est associé en Chine, en Russie et au Japon aux fêtes de printemps, de mariage, de naissance. Le rouge est à Rome, la couleur des généraux, de la noblesse, et devient celle des Empereurs. Elle est aussi dans les traditions irlandaises, la couleur guerrière. Le Rouge c’est aussi, le steak saignant dont s’est chapeautée Lady Gaga! Dans la philosophie Taoïste, nous pouvons transformer la haine en amour, en inspirant la couleur rouge et la sentir descendre jusqu’au cœur… Essayez, je vous jure c’est divin !

Au Japon lorsque l’on veut souhaiter du bonheur à quelqu’un on colore le riz en Rouge, alors c’est vrai oui, je regrette de n’avoir pas eu cette variété de riz quand je me suis mariée …

En littérature ou dans les films au début du 20ème siècle, ne portaient du rouge que les femmes adultères, les aventurières… code extrêmement ancien selon lequel le rouge au féminin est un signe de danger !

Tss Tss… Avec ma nouvelle lingerie rouge, j’ai très envie de ricaner, mais je n’en fais rien, après tout c’est vrai avec elle je suis un vrai danger !

Le rouge (m’)entraîne, (m’)encourage, (me)provoque, c’est le rouge des drapeaux, des enseignes, de la croix rouge, du parfum Habit Rouge de Guerlain, que j’ai adoré porter. Il retient, incite à la vigilance, c’est le rouge des feux de signalisation, des studios de radio, des blocs opératoires, de l’un de mes Melville préféré, Le Cercle Rouge…

Le rouge c’est la couleur de la beauté, de la richesse, enfin et bien sûr c’est la couleur du rouge à lèvres. Le bâton de rouge c’est un peu notre botte secrète, notre piment d’Espelette privé, notre bonne vieille « Muleta » à nous les nenettes, le drapeau de notre continent secret, un étendard bien à nous qu’on aime agiter en toute subtilité :

« Eh ho tu m’écoutes là ?! »

C’est la couleur qui (les)attire, qui (les)alerte par excellence, et sans pour autant se fagoter en carton rouge (gaffe au rouge sur les dents, 20 ans d’expérience du raisin m’ont obligé à trouver des astuces), accordons nous sur ce parti pris un peu culotté: si la bouche passe inaperçue, les paroles aussi … Le rouge est d’autant plus complexe que je suis blonde, et si l’impératrice Eugénie avait, elle, lancé le célèbre « blond fraise », je persiste à croire et à penser, moi, que le rouge c’est sur les lèvres qu’il doit rester !

Personnellement, j’ai toujours préféré les textures mates, pour ce qui est des pigments, c’est le parcours du combattant. Pas trop magenta sinon c’est fushia, pas trop bleu sinon c’est violet, pas trop d’orange sinon c’est corail, ambiance coquillages et crustacés, surtout pas de nacres, ni de paillettes, ça fait trop « Créateurs de Beauté »

Le secret d’une belle mine ? une pointe de jaune surtout, pour obtenir un beau rouge clair, solaire, qui fera de vous une icône d’ardeur, de jeunesse et de générosité ! celui qui fait qu’on vous écoute quand vous vous exprimez, qui donne envie de vous embrasser…

Ma sélection

Séquence émotion : mon premier rouge mat transparent, celui que j’ai mis des années à dénicher, que j’ai racheté en double, en triple, était un Nina Ricci, du temps où Garouste et Bonetti étaient derrière le design de la gamme ‘Le Teint Ricci’, c’était les années 90, une nuance fruit rouge à peine compoté, la fraîcheur d’une groseille juste cueillie …

J’en pleurerais là tout de suite, car j’ai conservé le tube et son micro moignon de couleur, jusqu’à il y a à peine 1 an, où, tout sec et tout rayé, lyophilisé, tout moche, rabougri, j’ai jeté ma relique dans ma petite poubelle de salle de bain…

Mon top-secret, mon chouchou, mon préféré, (encore une série limitée qu’il faut se grouiller de stocker) :

Color fever Mat #152 de Lancôme
Un vrai rouge éclatant, tonique, qui tire vers le jaune, et rehausse les lèvres claires, mat mais confortable, a tendance à « tatouer » les lèvres mais je m’en fiche, un rouge comme ça, c’est comme un mari, on en trouve pas des tas ! Un contour est obligatoire, mais please il doit rester clair (Warm beige Bobbi Brown…) ou incolore (Benefit, Agnès b.)

Mon deuze :

Le  fard à lèvres Rouge Pur, #143 – Rouge enflammé – Yves Saint Laurent
Un chouille plus orangé, very très très bien, very lumineux – (demandez Christelle au Printemps de la Beauté, elle sait très bien en parler …)

Une version plus sombre, le mien c’est :

Rouge Coco # 36, Lune Rousse Chanel
Un beau rouge cuit, plus ocré que bleuté, de garde comme un bon Bordeaux …

Mais il ne suffit pas d’avoir une bouche savamment colorée pour garantir le succès d’un baiser, d’autant que la vraie question demeure, celle qu’on a au bout des lèvres à la vue d’une bouche si parfaitement laquée, LA question pratique qui ouvre le chapitre ‘BARBOUILLAGE’ : « Est-ce que les filles qui ont les lèvres rouges embrassent ? et se font-elles embrasser ? »

Je vous laisse méditer et si vous le voulez bien on va passer aux vernis

A New York Chez Barney’s

Pour les vernis à ongles, j’ai 3 amours…

On Collins Avenue, O.P.I

Un vrai pantone, comme un 805C, un rouge-orangé shocking indispensable en été

La laque # 1 Yves Saint Laurent

Un rouge pur, intemporel, essentiel, on ne peut plus s’en passer

Le Vernis, # 487 Rouge Fatal, Chanel

Un rouge sombre de plein hiver, entre la brique new-yorkaise et un Corton. Texture plus épaisse à appliquer, un peu caoutchouteuse.

Et vous, y a t-il un rouge qui vous met en émoi, dans tous vos états ? Racontez moi le vôtre…

Et si comme moi le Rouge vous passionne …

« L’extraordinaire Saga du ROUGE » Amy Butler Greenfield – Editions Autrement, 2008

« Rouge. Des costumes de scène (18e – 21e siècles)
vus par Christian Lacroix Une exposition qui a été organisée par la BNF et présentée à la Bibliothèque-Musée de l’Opéra Garnier, du 5 octobre 2005 au 29 janvier 2006. Un catalogue a été édité.

« Vivre le TAO » (visualisation des couleurs et émotions), Marie Delclos – Editions Trajectoire, 2005

Une agence de communication qui utilise les vertus du rouge : www.rouge.fr

Vous aimerez aussi:

4 Comments

  • Reply Fabienne V 1 décembre 2010 at 21 h 31 min

    Trop fan de ton blog!!
    Il nous faut encore plus de « j’ai testé beauté ».
    Tu peux pas nous dire un truc sur ton Phyto Touch Silsley? T’es trop belle avec…sur moi ça fait pas pareil !

  • Reply Fabienne V 1 décembre 2010 at 21 h 36 min

    Mazette, il m’a enleve tous mes accents et mes cedilles ton blog!!

  • Reply Fabien 11 mai 2011 at 15 h 45 min

    Alors là si je peux me permettre un commentaire (NON ! je ne vais pas mettre du rouge à lèvre..!! (pour ceux qui suivent cf ma participation (que j’ai toujours un peu de mal a ne pas regretter.. :( ) sur le fond de teint…) ) il y a une phrase qui a tout de suite alerté mon « cerveau de mec » :

    « accordons nous sur ce parti pris un peu culotté: si la bouche passe inaperçue, les paroles aussi »..
    Et plus loin aussi même chose :
    « un beau rouge clair … celui qui fait qu’on vous écoute quand vous vous exprimez, qui donne envie de vous embrasser… »

    hé non ! c’est plutôt le contraire, si votre bouche est magnifique nous ne penserons qu’a une chose, nous les hommes, a la prendre toute entière et vous avec ! je suis désolé mais la réalité est là, crue et terrible, soit on vous écoute soit on vous désire, l’un excluant l’autre…

    C’est bien les femmes ca elle veulent tout, être belle et être écouté, mais non non non, le cerveau des hommes contrairement a ce que vous croyez, je vous l’assure, a des capacité bien plus limité et il ne pourra pas tout faire en même temps, ce sera soit l’écoute (et accessoirement la compréhension selon le niveau du bonhomme) soit le désir ardent qui brulera l’intérieur de son corps tout entier et laissera son cerveau temporairement « lobotomisé »…

    D’ailleurs si je peux vous donner un conseil, au contraire, utilisez le rouge intense et magnifique à un moment ou vous n’avez pas trop l’envie ou la forme de vous surpasser intellectuellement, vous pourrez dire n’importe quelle connerie ca passera inaperçu puisque tout les systèmes de vérification seront court-circuité…

    Bon a la limite si vous êtes une pure bombe et qu’il n’y a jamais moyen de se faire entendre vous avez toujours les 5 minutes d’après l’amour pour dire un truc qui doit être absolument entendu et « reçu » correctement… avant qu’il ne se « régénère ».. ou qu’il s’endorme :o

  • Leave a Reply

    Enjoy this blog? Please spread the word :)