Fashion & Design J'ai testé

Les Louboutin

18 décembre 2010
photo-02

Mais pourquoi ces escarpins nous font cet effet là ?

Parce que ce sont des chaussures qu’on offre plus qu’on ne se les achète, un pur produit de séduction, dont les hommes (y a un truc chez eux avec la femme nue en escarpins) finalement mesurent toute la portée (plus qu’un solitaire Tiffany curieusement…) C’est un homme qui m’a offert mes escarpins (voyez je dis déjà MES … c’est fou l’effet que nous fait ce Louboutin!) Ce fut une cérémonie intime troublante comme si j’avais reçu un quintal de macarons au jasmin Pierre Hermé, ou un objet défendu. L’événement fut dignement fêté …

Parce qu’elles représentent déjà la moitié d’un loyer d’un tout p’tit 2pièces à Paris – je mesure l’indécence que le propos suscitera (mais je ne vous oblige ni à lire, ni à en acheter) – Et pour m’y connaître assez en contraintes de fabrication Française et Européenne, pour respecter suffisamment toutes les étapes qui font qu’un produit est d’une qualité exceptionnelle, je sais que leur prix – magnifique – se justifie justement ici…

Parce qu’elles sont compatibles avec le pavé citadin, en un an de pratique (en retard à mes rendez-vous, en mode mariage sur piste de danse, debout pendant des heures, en vaporetto …), comment vous dire … 8,5 cm de pur bonheur : aucune ampoule, pas l’ombre d’un petit Urgo sur le talon, pas d’orteil endolori… La cambrure est parfaite, l’assise impeccable, on plait en marchant, et très important on marche en se plaisant… (c’est pour moi la clé de la réussite du créateur)

Parce qu’elles suscitent l’admiration - Gwyneth, Nicole, Liv, Marion, Anna – nous envient notre créateur français et en font venir  de nombreuses paires sur mesure par avion. ça ne va certes pas chercher bien loin mais de savoir que je partage ma rouge semelle avec la secrétaire d’Iron Man … quand même ça tue!

Enfin, parce qu’elles vous embellissent, vous donnent de l’assurance, et font rêver … quoi de plus altruiste que de faire rêver les gens. Et comment Christian s’y prend ? (je dis Christian parce qu’on est devenus intimes maintenant avec Christian, il a révélé cette femme incroyable qui est en moi et lui seul sait que j’assortis mon vernis à sa célèbre semelle) d’abord par le dessin, de la tige et du chaussant, le bombé du talon, le bout, les formes sont échancrées, rondes, lisses, tout droit issu de l’imagination d’un homme qui connaît les femmes mais qui surtout les aiment, en leur donnant justement la possibilité de s’imposer dans ce monde de zinzins… Une sorte de Yves Saint Laurent du soulier; par la matière ensuite, on dirait que le cuir est glacé, doux comme un mot doux …

Puis songez un instant que lorsque l’on se retourne sur votre passage, le dernier souvenir que l’on emporte de vous est cette semelle rouge glossy… Et le rouge est vous le savez indissociable d'(de)une (ma) grande passion.

A ce niveau de la chaussure, les déjà amoureuses de talons, les droguées du soulier, les fétichistes du pied bien (et multiplement) chaussé sombrent dans le vice, l’addiction.

Je regarde l’état de ma semelle tous les mois, car leur usure pourrait indiquer qu’une nouvelle paire serait indispensable … remarquez vu le succès, un seul cordonnier au monde propose de remplacer à l’identique l’iconique semelle rouge et ça tombe bien il est à Paris! (Minuit moins 7 – 75010)

Vous aimerez aussi:

No Comments

Leave a Reply

Enjoy this blog? Please spread the word :)