Fashion & Design Tendances Lab

Madine france

12 mars 2012

Valérie Salacroux

Vous le savez ou vous ne le savez peut-être pas, mais le made in France est ma marotte, disons la plupart du temps, parce que le made in ailleurs est là tapit dans la mousse, qui vous guette. N’importe quand et surtout n’importe où. L’objet de désir reste ma foi désirable même si il n’est pas français. Et oui Messieurs Dames j’en ai fait les frais avec le mobilier madine france de ma société , et force est de constater que mes pièces bizarrement seraient devenues aussi désirables si elles avaient coûté 150 euros de moins, fabriquées en Indonésie. Je n’ai rien contre aller chercher les savoir faire rares et précieux là où ils sont, (ils existent et je les respecte profondément) en revanche je ne supporte pas que cela oblige certains métiers (marques) français(es) à agoniser (La chaussure à Romans, les bérets basques, la vannerie en Normandie, Les Niederviller, les Lejaby, les HB Henriot et j’en passe …)

Tout ça pour dire que j’ai été invitée à découvrir la nouvelle collection de sabots made in france de Valérie Salacroux, dans sa jolie boutique parisienne à deux pas de mon musée préféré, le musée Carnavalet.

A l’intérieur, des cuirs odorants et colorés, des sabots en bois de hêtre made in Dordogne donc, des compensées en liège, des sacs intemporels. Si vous ne connaissez pas Valérie, elle, connait tout de la cambrure du pied, de la ligne, et pour cause elle a appris le savoir faire et le travail des belles matières à Milan chez Miu Miu et Prada.





Shootés par le Sartorialist, plebiscités par les fashionistas hiver comme été, les sabots c’est LA cool attitude du moment. Ceux de Valérie Salacroux ont en plus la touche de glamour qu’on attendait et conjuguent créativité et savoir faire depuis le lancement de sa marque en 2001.

Une soirée bien sympathique, entre blogueurs tout aussi sympathiques, où j’ai enfin pu voir en vrai Isabelle de Accro de la mode que j’avais virtuellement rencontré lors du concours des blogueuses ELLE.

Les plus :

– j’avoue j’ai pêché : je suis repartie avec une paire de sabots à lanières aubergine que j’ai juste grave hâte de porter

– avant les jours ensoleillés où l’on hésite sur la couleur de son vernis-doigt de pied, on peut porter ses sabots avec des collants à fines côtes, ou des petites socquettes en fil d’Ecosse.

Retrouvez les séries limitées de Valérie et sa nouvelle collection aux couleurs vitaminées
dans son atelier boutique
6 rue du Parc Royal 75003 www.valeriesalacroux.com

Vous aimerez aussi:

8 Comments

  • Reply FREDISBLOG 12 mars 2012 at 18 h 07 min

    De plus en plus d apdeptes des sandales en bois de Valérie salacroux trottinnent dans les rues et c est tant mieux

  • Reply isabelle 14 mars 2012 at 11 h 10 min

    Je me réjouis de te lire!! J’ai voulu 20 fois t’envoyer un mail mais étant débordée et en plus avec une fâcheuse tendance à être bavarde sur mail, je remettais toujours au lendemain. Très contente de t’avoir rencontrée en chair et en os. cette soirée était super et la dernière collection de Valérie désirable comme d’habitude. Les sandales sont trop bien sur tes jolis pieds (que nous avons toutes admiré !)
    Je rêve pour ma part du sac orange et lorsqu’elles seront en boutique des compensées avec plexi.
    Bises!

  • Reply isabelle 14 mars 2012 at 11 h 32 min

    À propos du made in France, je partage ton opinion et passe mon temps à me lamenter lorsqu’une usine ferme et qu’un savoir-faire disparaît. Lors de mon séjour à Paris, j’ai revu des copains qui ont leur « propre marque ». Ils ont tous les pires difficultés à trouver des fabricants en France. Deux d’entre-eux ont une partie de leur ligne en stand by parce que les usines ont fermé. On parle à la télé d’engouement pour le made in France mais la réalité est beaucoup plus complexe. C’est très dommage pour ta boite et ton témoignage n’est malheureusement pas isolé.

  • Reply Janine Z. 15 mars 2012 at 22 h 07 min

    Ah! Isabelle on va avoir un problème le sac orange moi aussi je l’adore!mais circonstances atténuantes,votre blog Accro de la mode j’ai adorée!!!!!!!!!!!!Alors place aux jeunes!
    D’ailleurs je vis à la campagne!je fais mes courses avec une
    brouette!je vous offre le sac!!! Bisette

  • Reply isabelle 16 mars 2012 at 15 h 41 min

    @ Janine Z: merci !!!! (mais je ne suis pas (si) jeune! MDR) Et puis le sac orange, il y en a plusieurs. Et si je peux me permettre, les courses avec une brouette, j’aime bien l’idée. Plutôt tendance.
    @ my millionfashionblink: tu as raison. Pour la mondialisation à l’envers, elle nous pend au nez par nécessité. Et je ne serais pas étonnée de voir que c’est l’artisanat qui sauvera et gardera le savoir-faire en France et en Europe.

  • Leave a Reply

    Enjoy this blog? Please spread the word :)