Love +++ Tendances Lab

Où sont les hommes ?

22 juillet 2011

Tendance : Non chérie pas ce soir !

Au hasard de ma vie mouvementée, je suis ravie de découvrir que mes lectures confirment une part de mes théories, qui je le rappelle sont le fruit d’une veille sociétale et comportementale purement désintéressée, mais pas moins intense, et au demeurant bientôt disponible en cahiers de tendance ici même sur mon blog pour la modique somme de …. Meuh nan les amis je déconne ! vous faire payer ! quelle drôle d’idée, (remarquez ça m’aiderait beaucoup à régler les honoraires de mon avocat super doué)

mes lectures donc disais-je. Oui figurez vous je lis ! un peu de tout certes, mais en ce moment surtout de la presse masculine, et pourquoi ? mais pour trouver des réponses pardi ! des réponses à mes questions ou plus précisément à la reine des questions, la question souveraine, celle qui tue, qui vous fait regretter d’être parent quand vous avez un dossier urgent à finir, celle qui vous (me) réveille la nuit, la nuque un peu mouillée (et la nuisette en bandeau sous le nombril) mais … POURQUOI ?

Alors je vous le demande, oui pourquoi c’est une espèce de torpeur mollasse de la limace qui semble s’être emparée de nos jeunes hommes, pour ne pas dire mes contemporains, disons une certaine fange de la population élevée au Distilben entre les années 1972 et 1974 … qui me fait dire aujourd’hui sans ombrage que nos hommes de 36 à 39 ans sont mous du cul !

Je lis : le sexologue Pascal de Sutter qui affirme « un tiers des hommes n’a plus envie de faire l’amour, c’est du jamais vu ! »

J’écarquille : « 53% de personnes sont atteintes par une décrépitude avancée de leur désir sexuel »

Puis j’opine : « Beaucoup d’hommes trentenaires ne savent plus séduire, ni même faire des avances, plus de la moitié des jeunes femmes se plaignent d’un quotidien sensuel quantitativement décevant»

Enfin je compatis avec Emilie: « A force de tomber sur des garçons qui ne prennent aucune initiative, j’ai la sensation d’être regardée comme une nymphomane »

Pour résumer : pendant que ces dames râlent (à juste titre), ces messieurs baîllent (à moindre frite); et c’est une fille qui mange sa salade à la cuillère à soupe qui vous le dit.

Alors sans pour autant plagier ce bon vieux Patrick Juvet, qui n’a de masculin finalement qu’un vague mètre 85, je vous le demande : Où sont les hommes ? Oui les hommes et leurs idées pas toujours bien placées, où est l’effort, le participatif ? y a t-il un homme en vie sous ce cadavre qui là, gît ?

Parce que de source sûre, c’est pas l’expansivité sensuelle, gestuelle, verbale même, qui les étouffe !

Même plus un petit truc cochon à susurrer au lit, ça faiblit au chapitre du montage de tente trois places qui se tient (bien) sous les draps ; sans parler du drap justement qui reste donc le lieu de prédilection ultra téléphoné de ces chairs et de ce sang, alors que notre mobilier moderne a fait quand même d’énormes progrès sur ce qui est solidité et stabilité… à pleurer je vous dis. Genre.

Alors, pour étayer si l’on peut dire, du moins pour en avoir la cavité nette, en plus de mes moultes veilles (et déconvenues, il faut bien le dire) j’ai interviewé mes proches copines lors de moults apéros pré estivaux (je dis pré, rapport à la météo vous aurez deviné) qui sont unanimes sur la question : le mâle dans la trentaine finissante est un feignant sexuel militant. Mes copines mariées, curieusement sont restées assez discrètes sur le sujet … Nos propos ont dû être enregistrés par la Sofres ou Ipsos ma parole ! dès le lendemain, je lis :

36% des hommes citent le sexe comme passe temps favoris, 39% lui préférant les plaisirs du numérique ! je cite : « j’opte de plus en plus pour une masturbation rapide devant une séquence porno sur internet ! »

Mais c’est quoi ces paresseux ! au boulot Purée !

Puis les langues de mes copines se délient avec le Spritz di Venezia (deuxième effet Aperol) et j’entend en vrac des mots tels que :

…Plus de lien érotique avec la nudité…

…Craignent le jeu de la séduction…


Les options envisagées sont collégiales : aller chasser sur les fiefs de la dizaine du dessous (intéressant du point de vue motivation dans le caleçon, tant qu’on assume son statut de Cougar repulpée – ou pas – ) ou aller titiller la (ou les) dizaine(s) du dessus (et là on se farcit les obligations oh combien louables des pères de famille passés pour certains en mode pré viagra … j’exagère, vous en faîtes pas, c’est purement dialectique).

Là, je reprends un Spritz et je réfléchis – oui ça m’arrive aussi, (de réfléchir je veux dire ) et je me dis alors – brillamment (naturellement) – que si on en est arrivé là, on y est aussi pour quelque chose nom de chien ! et de poursuivre en ces termes qui ne réjouiront pas (et dans réjouiront il y a ré, ile bretonne au demeurant charmante …) les féministes qui me liront, et de leur dire à ces révolutionnaires, merci pour tout ce qu’elles ont fait, l’IVG, le travail, le pognon, le scrutin, les disparités parfois pire que des fossés, mais aussi et surtout que si elles arrêtaient un peu de les faire chier nos garçons, avec leur égalité, leur indépendance, leur business model de femme moderne qui prône plaisir et réussite Caterpillar comme d’autres, agitent leurs feuilles de salaires, et bah peut être qu’ils se motiveraient un peu la nouille quand on les as blottis sous la ceinture nos petit gars à la trentaine finissante… Et qu’ils iraient pas se branler sur YouPorn (bordel !)

Je ne vois qu’un seul aphrodisiaque pour relancer les vertus de ces fainéants Messieurs: le sexe lui même ! Alors les garçons, vivez, parlez, touchez, soyez plein de sous entendus, dites ce que vous aimez, comment vous l’aimez, cessez de vous cacher derrière vos boulots, votre passé, vos ruptures, votre âge, votre éducation… levez le nez de vos Iphones, et nom de nom bougez vous le …. (moignon ?)

Vous aimerez aussi:

7 Comments

  • Reply Fabien 24 juillet 2011 at 14 h 49 min

    Et bien moi le dernier petit truc cochon (pourtant mignon..! ;) ) que j’ai susurré au lit, on m’a répondu : « – dis donc, comment tu parle mal toi ! » (!! :o )… J’aime cette variété infinie des goûts et des couleurs chez les femmes… on ne sait jamais si l’une va adorer ce que l’autre déteste :D

    Pour ce qui est de la baisse de la libido chez les hommes, je ne suis pas convaincu… Dans mon cas heuu :D … et la presse, méfions nous de ce qu’ils croient savoir, on trouvera tellement tout et son contraire dedans… Par contre je suis certain qu’il y a un changement dans le « mode de rencontre »…!! Terminé pour nous les hommes de se diriger avec un beau sourire vers la femme tranquillement installée dans son lieu de rencontre favori pour lui dire une phrase qu’il nous a un peu coûter de trouver et de se voir répondre en substance : « – non, pas toi ! et maintenant si tu veux bien me laisser, qu’un autre (qui me plaira, lui) puisse venir. » (n’oublions pas notre beau sourire a ce moment, c’est important :( )
    Terminé donc ce petit frisson plutôt frais, qui alimentait une rancoeur inutile, et vive les rencontres dans le monde virtuel !!… Avec notre beau sourire revenu, plus frais, plus franc, qui donne envie…! Même si on se fait autant « rejeter », finalement, que dans la « vraie vie », même si c’est encore loin d’être parfait, il n’y a plus, déjà, le trop fameux frisson terrifiant (que les femmes ne supporte tout simplement pas d’ailleurs, raison pour laquelle elle ne font presque jamais le premier pas… sauf dans ce nouveau monde :D ! où il n’est pas rare de voir des femmes entreprenante du coup !… Et ça, alors là, ça !, c’est une révolution !!! J’ose même : la libération de l’homme ! :D

    Donc voilà vous vous faites moins brancher (emmerder ?) dans la rue, mais la libido est bien là je pense ;) d’ailleurs.. heuu.. tu .. te réveille la nuit… la nuque un peu.. mouillée ? et la nuisette.. en bandeau.. sous le nombril…?!!? pfiou.. qué calor.. :o

  • Reply Janine Z. 29 juillet 2011 at 21 h 41 min

    ah!Messieurs les jeunes hommes,entre 30 et 40 ans,elle a raison,bougez vous,il vous reste 20ans pour le faire!
    après quoi!vous allez devenir DURE……de la feuille,vous vous coucherez tôt,vous ronflerez,vous risquez de dormir seuls
    seulement votre chat viendra se lover sur votre ventre.
    j’ai passé 48h avec EDGAR,un mignon petit bonhomme,qui à
    chaque change se tripotait sa chose,heureux de la voir durcir.
    nous n’allons tout de même pas attendre la nouvelle génération
    pour être satisfaite!!!!

  • Reply Sam 4 mars 2012 at 15 h 01 min

    Le porno y est pour bcp , je pense .
    Suffit de cliquer et c vite fait !!!

    Faut dire aussi que les femmes sont au top de leur sexualité à la fin trentaine et c le contraire pour les mecs qui deviennent même sensiblo-romantiques des fois :)

    Moi , ça m’est arrivé de dîner avec une fille qui n’arrêtait pas de me répéter qu’elle gagnait 4 fois + que moi , que j’étais un minable et ça l’a encore + surpris qd par la suite , je ne bandais pas ….

  • Reply Sam 11 mars 2012 at 17 h 50 min

    Faut pas oublier aussi que ces jeunes quadragénaires
    ne veulent plus se faire « avoir »
    car comme le dit si bien Katherine Pancol « l’amour , c une histoire de femmes pour couper les couilles aux hommes  » :)

  • Reply Sam 13 mars 2012 at 2 h 28 min

    Ah les Français et la cohabitation , toute une histoire !!!:)

  • Leave a Reply

    Enjoy this blog? Please spread the word :)