Browsing Tag

art de vivre

Fashion & Design J'ai testé

J.Crew on t’aime

7 mars 2015

Le spot-to-be depuis le 6 mars 2015

Il fallait que j’aille célébrer l’ouverture tant attendue de JCREW qui ravit depuis quelques années déjà mon dressing et mon porte monnaie. De la chemise à carreaux pastel, au sweat Tie and Dye en passant par le blazer en tweed à sequins … je commence à avoir une petite collection qui risque de s’agrandir dangereusement. Hier, a ouvert le 1er shop JCREW français, Rue Malher – dans le trendy Marais – plus précisément, où 170m2 de parquet blond et puits de lumière lui sont dédiés.

IMG_6884

Et pourquoi JCREW ça marche ?

– Parce que c’est accessible, je veux dire, ça nous ressemble, des blouses en coton, des sweats à messages, beaucoup de denim, des talons pas trop hauts, des pièces faciles, mais qu’on oublie pas, et surtout pas trop d’égéries glacées parfaites qui effraient

– Parce que le casual est réinventé. Avec des fils argentés, des sequins, des broderies, du lurex, c’est la touche glitter qui fait rocker son treillis. L’alchimie contemporaine du fute troué et de l’escarpin rouge glossy pointu. Redoutable.

– Parce que Jenna Lyons sa présidente est d’un style fou, un boyfriend et un rouge à lèvres mat l’habillent… elle est parfaite en pantalon, elle est chic, elle est grande, et elle a des seins ! c’est tout ce qu’on demande nous pauvres accros de la mode. Et aussi parce qu’elle pose son fessier musclé sur des TOLIX sivouplé

 

Jenna

 

– Parce que beaucoup de boutiques ont du souci à se faire question accueil, service et accompagnement de la clientèle dans son EXPERIENCE SHOPPING. Bon ok ça vient d’ouvrir et la petite limonade gingembre-citron-vert fait partie de la chance du débutant mais quand même c’est tout l’art complexe de l’américain friendly (le même qui te fait un hug emphasé alors qu’il ne t’a vu qu’une fois, mais qui ne deviendra jamais ton ami).

FullSizeRender[11]

 

 

FullSizeRender[2]

 

 

– Parce que à 82 euros le sweat c’est quand même pas la ruine, et que le détail qui tue est toujours là. (c’est lui qu’on paye, c’est l’intérêt, sinon on va chez COS).

 

IMG_6888

 

 

FullSizeRender[9]

 

 

Vous aimerez aussi:

Fashion & Design Tendances Lab

DESIGN TRENDS

19 février 2015

Quoi de neuf dans la maison ?

 

Maison & Objet est loin derrière nous, les pou-pouilles d’Ambiente viennent à peine de remballer.

Après avoir vu, touché, senti, regardé, photographié, dis bonjour à untel, souris, porté un quintal de catalogues, claqué la bise à unetelle, argumenté, analysé, été ignorée par ma friend qui s’est caché pour ne pas nous voir (nouveau concept-tord), j’ai digéré mes visites et farfouillé dans mon musée d’images personnel…

Ce qu’il en ressort : 10 tendances DECO à suivre … ou pas.

1. L’accumulation

Pour une fois qu’on peut en mettre partout. Le même produit dédoublé, multiplié, pour lui donner encore plus de force. Je suis sensible aux murs remplis de miroirs, ou à ce défilé d’assiettes, principe merchandising somme toute assez courant chez les acteurs du secteur (Royal Copenhaguen, Paola Navone, Conran Shop …). Cette tendance là a beaucoup d’années devant elle.

FullSizeRender[13]sur le stand Missoni


6fb75e0cb37fd9e2516cde5e3d1dc67e

89a9fafe93659de9e310df3c365638bb

315cba9b2c1845aee020cede784ae786

IMG_5663

Chez Vitra à Weil am Rhein

2. Le Cuivré

résiste … encore très fort. ça fait bien plus d’un ‘couple of years’ que le matériau fait rosir nos objets. Sur les meubles, les vases, seul ou mixé à d’autres matières. C’est un métal que j’aime d’amour, vraiment. (cf. mon article à ce sujet il y a un petit moment déjà, ici). A foison sur Etsy, chez Anthropologie. Un Tom Dixon en a fait son fond de commerce et pour un peu Villedieu-les-poëles est en passe de devenir le spot le plus stylé de 2015.

3d8fb0_d1bb4d3c7da04c8a8933fbc5fea78c04.jpg_srz_p_827_827_75_22_0.50_1.20_0Le Vase You&Me de Rebecca ici

Copper-Hull-mondrian-hotel-london-conde-nast-traveller-8sept14-pr_810x540

L’hOtel MOndrian de Tom Dixon, à lOndOn

 

1622003ca8b21f7bcedb1e139bfbdd17

 

 

untitled-2_12

 

 

Photophore MENU

 

3. Le Rotin

Le rotin, c’est mon addiction, mon crève coeur. Sur mon profil facebook récemment je commentais encore cette nouvelle fraîche d’Ikéa en plein lancement de sa collection capsule de rotin et de vannerie. Je vous en fait un copié-collé. Car je n’ai pas le courage de me répéter : « Ah nous y voilà le rotin, la vannerie ! Juste l’ADN de feu ma petite société « La maison de Léna ». Structure trop petite pour importer des containers d’Indonésie, un Made in France que je ne regrette pas mais qui m’a coûté cher… Être en avance aussi. Mais ce fut innovant. En 2007 le monde entier méprisait le rotin. Être à la mode c’est bien. Ça fait vendre. J’ai des mails plusieurs fois par mois de personnes qui souhaitent acheter mes produits. J’ai très envie de recommencer l’aventure. Aujourd’hui j’ai plus de recul et d’outils. »

Bref aujourd’hui tout le monde en veut, les bobos achètent les structures de lits de leurs enfants en rotin, se découvrent des passions pour le cannage français, chinent les miroirs en photo plus haut – et ont dépassé le stade du « ah oui je vois c’est le fauteuil d’Emmanuelle ». India Madhavi sait de quoi je parle, elle l’aime le rotin, depuis toujours.

Capture d’écran 2015-02-19 à 12.11.27
La Chimera de Samuel Accoceberry

 

Bambini 03 fév 09Mon fauteuil Cabane, pour le Magazine italien Bambini

 

Studio Job Archives Wallpaper

Jaime Hayon

4. Le verre coloré

Peut être l’une des plus belles tendances déco du moment, très répandue en luminaire, il suffit de voir les Pulpo, Brokis, Poetic Lab, Glas Italia, et j’en passe. Les vases en font partie aussi, prouvant chaque jour que 1. on a pas besoin de mettre des fleurs dedans et 2. que l’accessoire sert aussi à vendre les grosses pièces. Une recherche semble en cours sur le verre irisé, argenté, hologramique presque …( ça se dit hologramique ?). Le verre coloré, comme toutes les pâtes de verre, ou de cristal sont des leviers forts de désirabilité, ils font envie, leur transparence, leur dégradé, un truc vibrant, en rapport avec l’émotion, c’est sûr.

large_patricia-urquiola-glasitalia-thumb

version Patricia (Urquiola)

Bell-Table-by-Sebastian-Herkner-for-Classicon-IMM-Cologne-2015-Yellowtrace-31

 

version (saint) Sebastian Herkner

6a0120a5085b34970b017ee6363098970d

version cardiaque Eva Milinkovic

5. La nature

ça parait con-con, le truc dont on parle tout le temps, l’écologie, le green, « la ruche qui dit oui », la detox archi bobo (d’autant qu’on a hyper faim !) et tout mais n’empêche … La nature pour moi elle est comme l’art, elle donne de l’interêt à la vie. Elle ressource, et ce, même si l’on n’est pas très honnête en geekant comme un malade sur son smartphone dans les champs (oui en plaine, à Hirtzfelden on capte !). Il y a quelque chose à voir avec le regard, qui se perd, qui pour une fois peut aller loin. Normal que les designers qui sont les meilleurs piffeurs au monde, en mettent dans la maison. On fait pousser ses herbes, on imite la danse de l’eau (Poetic Lab) on fait grandir ses poissons (Matthieu Lehanneur depuis 2008 entre parenthèses), et, plus access on ouvre son intérieur aux imprimés végétaux, aux feuilles, aux fruits, aux animaux … (Broste Copenhaguen, Frohstoff …)

 

Hermes-Femme-Campagne-SS-Ete-2014-01

 

1309859139_4e12dd43cf099

Local River – M.Lehanneur

 

IMG_6637
La nature chez Daum, l’adn

Ripple-light-by-Poetic-Lab_dezeen_1

imitation de la nature façon Poetic Lab

 

Reversed-volume-studio-mischertraxler-pour-PCM-12

 PCM Design, la nature moulée

3d8fb0_e5034669077c4fcf87ed698106c0ed81.jpg_srz_p_827_827_75_22_0.50_1.20_0

 

Bienvenue21, du papillon presque vivant

 

6. Le marbre

C’est la Deco qui s’embourgeoise tout en restant très graphique. En même temps, le marbre ça vit, il y a des veines dans ce matériau là, de l’aléatoire, et malgré le caractère froid dont il essuie souvent les critiques, il est aussi sensible que solide. Il a fait son arrivée la saison dernière et la tendance semble s’affirmer. Ayant récupéré la Table Knoll de mon enfance, qui est arrivée la même année que ma soeur, en 1975, malgré sa légendaire solidité, la voyant désormais chez moi, j’y ai vu aussi, mes petits coups de fourchette, mes tables de multiplication, mes révisions du BAC, les repas du soir, les premiers cendriers, plein de potes autour (dans mon souvenir je ne pensais pas qu’on pouvait en mettre autant). Aujourd’hui les purées tomatées de mon fils semblent tatouer la matière, je le vois y lire son tchoupi et cogner ses camions. C’est beau un meuble qui vieillit.

275c280f4b01f5e1e7ef98885122e191

magie de Pinterest

1380117561

pour de faux, H&M

 

fauteuil-de-marbre

Mauricio Galante x Cerruti

 

xnouveautes-automne-hiver-20142015-roche-boboi-L-FoiQha.jpeg.pagespeed.ic.16TKNj0LB1iFPKDQzX67

Margaux Keller pour Roche Bobois

 

7. Le Wording

Enfin le droit d’ouvrir sa ….. ce n’est plus l’apanage des vieux ! (j’en connais qui sont pas si vieux et qui l’ont toujours ouverte, à parler à tort et à travers, par pur plaisir de voir les humains s’étriper. j’ai pas encore la recette pour faire taire ces gens là). Puisqu’on est pas assez vieux – et trop bien élevés – pour oser dire ce qu’on pense (ralala, je me brime souvent vous savez, Benoît si tu me lis, c’est pas easy ne rigole pas !) on s’exprime à la maison, des lettres, des initiales, des mots entiers parfois, des prénoms, des interjections, des devises qui tiennent à coeur (Leave me alone, bitch ! ) en carton, en métal, en papier, ou à leds. Ils sont nombreux les Kidimo, Seletti, Marilème à écrire leur déco. Nous à la maison on a été jusqu’au lalala. façon typo de BE PÔLES au dessus d’un bureau. Et dernièrement j’ai craqué pour un petit OUI! turquoise de chez YouTalkingToMe marque que j’avais fait venir à noël au BHV (c’est bon les mots positifs).

 

FullSizeRender[14]

 YouTalkingToMe

 

merci

Kidimo

 

seletti-01422-Z-2-1012

 

Seletti

8. L’aquatique

Et d’ailleurs le monde marin en général, soit façon cabinet de curiosité avec des coraux, des organismes translucidement mous (méduse, anémone et puis je pense aussi à quelqu’un d’autre hahaha !) – comme les créations de Vox Populi ou de Gilles Caffier, les céramiques de FOS Ceramiche – soit le champ lexical du reflet, des encres délavées, de l’eau. On retrouvera donc dans ce registre les deep dye, et tie and dye, la vaisselle japonisante, les vagues clapotantes, les écailles irisées aussi bien sur le textile mode (défilé Rodarte, Blumarine, Iceberg) que dans le linge de maison (Baan, Colonel …). On se souvient aussi des algues des Frères Bouroullec qui font écho à la façade du Mucem à Marseille.

Les-Meduses-de-Vox-Populi-mises-en-scene

Vox Populi

 

Ithaa-Undersea-Restaurant-as-a-bedroom

L’expérience Ithaa Undersea aux Maldives

 

20d42e1cd854b1a79106eceebf4580bc

 

7773159906_elitis

 

a3addcfee096cfc485674d22ee6b7d2e
les résines « habitées », Bleu Nature

 

coursive

Mucem par Rudy Riccioti

9. Le vert

Je le sentais arriver ce vert, j’ai une envie de vert depuis quelques mois. Toutefois il est souvent boudé en deco et sur le red carpet (vert et rouge traduc : déco de noël – et puis ça porte malheur aux stars, comme on en est pas on s’en fout un peu, NDLR). Pas facile à choisir, à accorder, la palette est large. Du vert anis, ou du vert bouteille, du kaki ou du gazon. Gros dilemme. Il est magnifique en petites touches – une nappe, un coussin, un unique mur, un sac Balenciaga à 1400 balles – ou sur un fauteuil, un petit meuble. C’est simple, le vert c’est pour ceux qui osent pas le jaune ! plus calme et tout aussi énergisant. Moi je trouve ça kiffant le vert, (le jaune aussi remarque) j’en ai beaucoup chez moi; ma salle de bain est vert grisé, le mur de mon salon est Citrine, mon paravent en feutrine, une de nos lampes et tout récemment ma jupe de saint Valentin (Mon valentin est vert aussi) – oh oui ça va hein, vous êtes nombreuses à trouver ça moisi et puis vous êtes bien contentes quand IL y pense et fait un cadeau ! -. je ne sais pas combien de temps ça va durer, mais faites vous plaisir les verts du moment sont beaux, beaux, beaux !

 

4d311f7dfc39b3e6a6f8b7a4c1ee388f

 

Stian-Korntved-Ruud-environment-image

 

 

canape-foliage-kartell-noir-vert-1_1

 banquette Patricia Urquiola

6c2c946c02ec13cb6be23bf305aa8f6d

 

 

 

10. Le fil

Liane naturelle ou fil de scoubidou, fil d’osier, de coton ou de plastique. Il est là le fil hémophile, soutenant nos fesses, nos livres ou nos fleurs. Tressé aussi parfois.

 

lampe-pet-tresse-ethnique-2

 

Le fameux projet PET lamps

 

burks-dala1

Stephen Burks

 

133ee314a0da7b3f670c50f0cbb9a760

vases Jun Murakoshi

 

elsa-rande-meuble-couture-15

Elsa Randé

 

 et si jamais il y avait des petits soucis de © de photographes que je n’ai pas trouvé, un petit mail à sophie@mymillionfashionblink.com – et je m’occupe de rendre à César …

Vous aimerez aussi:

L'air du temps Love +++

2015 will be …

31 janvier 2015

Curious or Furious ?

 

Le 31 Janvier est dit-on l’avant dernier jour pour présenter ses voeux. Et voilà 2015 qui palpite déjà. J’avais choisi la force et l’énergie du rouge même avant le bain rouge du 7 janvier…

Mais le 31 janvier est aussi la date où un ange rose m’est apparu. C’est pourquoi je choisis ce jour précisément pour vous couvrir de couleurs et de bonnes pensées pour toute votre année.

La wish list 2015

–  expliquer à Félix le 7 janvier 2015 que les terroristes qui ont tué CABU et CHARLIE HEBDO sont vraiment des gros cons, ils n’ont rien compris à leur religion. Essayer de toutes mes forces de lui expliquer que l’amalgame n’existe que chez le dentiste.

– être plus respectueuse de tous les services que m’ont rendu T’choupi (et Doudou et Lalou)

– tenir ma promesse de cet été, et d’encourager Julie cette jeune entrepreneuse, et son site www.littleyou.fr un concept store pour les 0-10 ans, qui soutient la création artisanale ! Imaginé en 2009, Little You propose de la mode, de la déco et des accessoires, sélectionnés pour leur look et leur parcours de fabrication responsable.

– renforcer mon système immunitaire affaibli par 4 mois de crèche bouillon de culture importé tous les soirs. Astragale, Panax Ginseng, Dulcamara 5CH et Solacy sont mes nouveaux amis.

– oublier le mauvais aussi de temps en temps. On ne change pas les cons, on ne raisonne pas les manipulateurs et on dort beaucoup mieux.

– tenter d’être jury à THE VOICE, Zazie elle, vient d’empocher 300 000€ pour la saison 4. Et Mika avec ses 800 000€ pourrait proposer des formations en négo pour les grandes centrales d’achat.

– à ceux qui pensent que leur esprit critique « n’est pas GRAVE », leur rappeler que leurs disputes avec tout le monde, ça commence à se savoir et à faire louche. Il se pourrait que ce ne soit pas toujours les autres le problème.

perdre un (deux?) kilo, c’est tous les ans la même chose, et tous les ans y a un autre gâteau, macaron, chou, baba, cronut, éclair de fou ou de génie qui vient tout gâcher.

– acheter du vert pour sa maison, c’est une des tendances phare de la DECO ce printemps, et nous change ENFIN du pastel scandinave qui commence à faire guimauver nos intérieurs… M’acheter le sac BALENCIAGA vert qui va avec.

– à ceux/celles qui aiment faire des histoires avec tout et surtout avec rien = LIRE. Point d’autre salut. ça nourrit les faibles d’esprit. ET bonus : ils se TAISENT.

– remercier ma chance pour avoir mis parfois sur ma route des anges gardien. Ils sont précieux, et apporteurs de bonnes nouvelles. Je me dis que, ce que je leur ai donné, leur a plu. Aussi, en 2015 je veillerai encore plus sur eux.

– à tous ces amis Facebook qui ne sont pas vraiment nos amis, se poser les vraies questions : c’est qui ? ils nous aiment ? c’est pour quoi ? le réseau ? pour surveiller ce qu’on dit ? ce qu’on fait ? combien de commentaires sympathiques ils nous ont  laissé ? Puis trancher.

– essayer juste une fois une box de chez LES COMMIS, décorer sa salle de bain avec un savon CASTELBEL, rêver de se couper les cheveux tout courts, puis pas le faire.

– accepter les limites du BIO : oui mon bébé préfère le lait pas bio, la bougie parfumée 100% végétale c’est un peu de la c*****e ça laisse le verre crado, et ça brûle pas homogène, le déodorant Bio est inefficace et bourré d’alcool, le vin biodynamique pique, chez Naturalia avec ton panier à 63 balles t’as rien à bouffer !

– Dire Je t’aime plus souvent, et pour les coeurs-raisins-de-corinthe qui ne savent plus comment on fait, dire au moins « j’aime » quelque chose de temps en temps. Ou même le truc de fou … un OUI !

Vous aimerez aussi:

Art & Expositions J'ai testé

Les 250 ans de Baccarat, au Petit Palais

28 décembre 2014

Beaucoup d’années pour un « tout » Petit Palais

Le cristal : Entre Energie et Lumière

D’un point de vue « lithothérapique » le cristal est le phare dans la nuit. Il est la pierre de Lumière qui éloigne les ténèbres, illumine nos pensées et permet de se retrouver soi. Le cristal développe l’individualité et procure la force nécessaire pour construire pas à pas, dans la sagesse, ses projets de vie, tout en restant soi-même au milieu des influences extérieures. Il est curatif, il est énergétique. Il active le système nerveux et fortifie la colonne vertébrale.

Je relève le nez de mon écrit, je ris… je me demande alors si les maîtres verriers, et les artisans confirmeraient ces apports physiques ou spirituels gagnés auprès du fabuleux matériau. Pour ce qui est de ses propriétés « physiques », le cristal a celle de pouvoir parfois décomposer la lumière en arc en ciel. Mais il existe aussi une variété qui a des propriétés sonores étonnantes : si l’on les entrechoque délicatement, ils émettent un son cristallin, long et d’une infinie pureté.

Scientifiquement la symétrie des cristaux est bien établie. Ceux-ci jouent un grand rôle dans les propriétés physiques telles que la capacité calorifique, la conductivité thermique, la conductivité électrique, la capacité à propager le son.

Un panorama de la création de 1823 à 1937

Verres, carafes, vases, lampes, mais aussi lustres gigantesques, meubles en cristal, flacons de parfums, sculptures... 500 pièces d’exception renvoient au talent des maîtres verriers de la manufacture Baccarat.

Alors autant le dire tout de go, cette exposition est une merveille !

 

Fondée en Lorraine – sur autorisation du Roi Louis XV – l’illustre Manufacture de cristal a traversé les époques pour devenir un symbole d’excellence et d’Art de Vivre. Sur place, un espace entièrement dédié à l’histoire du célèbre verre Harcourt. Ce verre iconique inspiré du calice d’apparat et gravé du monogramme royal, commandé par le Roi Louis-Philippe en 1840, et qui sera adopté par Napoléon III, le Pape Jean Paul II, la Reine du Siam ou le Roi du Maroc.

Et une Galerie d’Honneur de pure magie ! illuminée d’une succession de lustres époustouflants.

 

Malgré la troublante beauté de cette exposition, je reste frustrée de n’avoir pu voir, étudier, apprendre certains détails techniques ou visuels sur le savoir faire de cette étonnante manufacture, la taille, l’obtention de la couleur ou la brillance qui sont de réels axes de différenciation de la marque… un film, des photos ou des dessins de ce qui se passait dans les ateliers… auraient été les bienvenus. C’est comme si Baccarat revendiquait uniquement son rôle d’apparat, de tour de force esthétique et oubliait celui, plus terre à terre certes, du « combat ouvrier » des maîtres verriers avec le feu, ou la matière. C’est dommage, le luxe passe à mon sens, par la main experte et caleuse avant de rejoindre nos tables somptueusement dressées.

Reste que le cristal continue à fasciner le monde, Baccarat assume une stratégie marketing axée sur le Lifestyle, le bijou, le luminaire et confirme que ses choix sont payants… pour l’instant. Son concurrent Lalique le suit de près, avec la particularité de sa matière « givrée », son recentrage sur ses racines, au coeur du bijou art nouveau, son merchandising « écrin ». Quant à Daum, loin derrière, est résolument tournée vers l’Art. La stratégie de « la manufacture de la pâte de cristal », qui a fait de la couleur et de la nature ses signatures, reste justement dans le flou artistique…

 

Baccarat, la légende du cristal. Petit Palais – secouez vous le cristal c’est jusqu’au 4 janvier 2015 !

 

Vous aimerez aussi:

L'air du temps Love +++

Il était une fesse …

25 octobre 2014

Ou comment nos fesses sont toujours trop !

Trop plates, trop grosses, trop molles, trop basses… trop trop toujours TROP !

Maltraitées, malaxées, insultées, mises en quarantaine, au régime presque toute l’année, étuvées à blanc dans de la culotte amincissante en lycra, épuisées en séances de fitness…

les gels, les enveloppements, les jeans moulants, le chaud, le froid, les algues, tout y est passé… mais si elles pouvaient parler nos fesses, qu’est ce qu’elles nous diraient, hein ? Et bien elles nous diraient qu’elles en ont probablement ras le c***, et qui sait, elles pourraient un jour vraiment se (relâcher) fâcher !

Heureusement que la mode existe pour leur donner forme humaine parfois… Les Flare, Les Slim, les Chino, les tailles hautes, les basses, les jupes crayon, les talons … autant de subterfuges issus de cortex et d’Inditex de génie…

© thathipsterporn

Alors pour se réconcilier avec elles, au clair de la lune, avec ma plume, je leur ai écrit un mot … Une sorte de face à fesse, – libérateur – le genre de discussion sérieuse qu’on a qu’une fois dans une vie avec son (mari, non je voulais dire ) anatomie – une lettre d’amour, mieux :  une déclaration.

Oui un mot doux, ému, pour mon c*** !

Essayez chez vous, vous verrez c’est thérapeutique, je publie vos copies quand vous voulez

Mon cher c*** ,

Faut qu’on se parle toi et moi !

C’est vrai nous deux ça n’a pas toujours été easy easy – mais quand même plus simple qu’avec mes cuisses – je te rassure. D’abord, tu as grandi plus vite que moi… tu ne t’es pas toujours bien comporté, tu n’as pas toujours bien toléré tous les Finger que par dizaine j’ai avalé, mais je dois reconnaître que tu t’es toujours tenu assez haut, et que finalement – à mon image en soirée –  tu as toujours été rond et de cela je t’en remercie chaleureusement. (Santé ! )

Puis tu t’es mis à être convoité, comme ça, sans prévenir, à un âge où les bikinis étaient fluos… qu’est ce qui t’a pris franchement, on n’étaient pas prêts tous les deux !

Tu as toujours été un grand sensible mon c***,

Comme tu as été « touché »  lorsqu’on a commencé à te regarder ! te souviens tu ? et la première fois qu’un homme a posé les mains sur nous deux, je t’ai senti tout chose, pendant que mes joues changeaient de couleur et picotaient … La première grosse bêtise assortie de sa fessée on préfère ne pas s’en rappeler (dans les années 80 les parents avaient encore le droit de se fâcher), et la dernière… on s’en rappelle comme si c’était hier, tiens d’ailleurs c’était hier !

Mais je t’ai sauvé la mise bien des fois mon c***, des fois où tu aurai pu te compromettre salement dans des histoires simples, pépères, durables (non mais vraiment à quoi tu penses des fois !). Je t’ai rattrapé à temps, tu as parfois confondu faim avec envie et amour avec passion

Et ce soir de bain de minuit où je t’ai tant agité que j’en ai oublié mes vêtements, qui ont été emportés par la marée, c’était en Vendée ! Tu te souviens ? on a bien rigolé toi et moi et tous ceux avec moi encore plus, n’est-ce pas ? Franck – Stéphane – François – Janine – Audrey – Ben et Mumu (bizarrement Mamie pas tellement) - et les autres, sur le passage clouté quand il a fallu rentrer …

Il y a 25 ans, j’admets, voyant des photos de nous en maillot, je t’ai maudit, c’est comme si tu m’avais abandonnée, alors oui j’ai dit : « salaud » oui j’ai prononcé le nom de celle dont on ne prononce pas le nom « c******** » (encore aujourd’hui je n’y arrive pas), alors oui je t’ai caché, enfoui sous les paréos, t’ai condamné à errer dans le noir… pourvu que personne ne te voit !

Mais le jour où j’ai pris 17 ans dans la face, et toi dans ta fesse, on s’est jurés toi et moi que les vagues c’est dans la mer qu’elles devaient rester et que nous ne ferions pas ménage à trois …

© thathipsterporn

Alors depuis toutes ces années, on s’est ressaisi, le gras a été bouté mon ami, et à de sombres années, nous n’avions d’ailleurs plus que la peau sur les os, c’était pas beau tu te souviens, un vide intérieur qui se voyait beaucoup trop à l’extérieur, mais tout ça c’est fini, on est restés ensemble mon c***, comme ‘soudés’ (ah ah ! je me fais rire moi même, je suis con des fois).

Je t’ai bichonné au moins autant de fois que je t’ai fait prendre l’air, si ce n’est davantage, je t’ai gommé, crémé, massé, je t’ai musclé, sculpté à grands renforts de gélules de Fucus Vésiculosus, de Centella asiatica, d’homéopathie, et de tous ces pacs man du gras les bien nommés : Acides Linoléiques Conjugués (à toutes les personnes, tous les temps, tous les modes, et même à l’imparfait du tissu conjonctif). Je me suis rendue ridicule dans des positions de fitness suggestives pour que nos deltoïdes se renforcent sous la petite robe d’été … On en a bavé tu sais !

J’ai failli te renier à nouveau quand on a été obligé de s’injecter des hormones pour sois disant procréer, mais toi et moi on le sait mon c***, quand c’est pas le bon cheval, le corps à part accueillir la culotte du même nom, il dit juste non… et puis le jour où ça arrivera, enfin tu te vengeras, mon ventre sera plus volumineux que toi !

Ahhh, tu m’as quand même rendu de biens chers services mon c***…

Quand il a fallu s’asseoir sur des endroits pas possibles, quand tu as tenu la dragée haute à toutes ces confiseries, perché sur des talons de 10, quand tu as tenu le coup bien droit dans la fosse des concerts, quand tu as bougé comme un dieu sur les dancefloor et leurs raies de lumière

Et quand je t’ai mis de force sur une machine de guerre en métal, que je t’ai fait bouffé de l’elliptique, tu n’as pas bronché, tu t’es épanoui même, de cela aussi je voulais te remercier, te féliciter.

© thathipsterporn

Alors aujourd’hui finalement, je réalise combien je te dois mon c*** , parce qu’au fond, les années, les gélules de Fucus Vesiculosus, les pistes de danse, les hommes, les boutons de moustique passent, mais toi tu ne m’as jamais laissé tomber … Rien que pour ça je continuerai à t’offrir de jolies petites culottes en dentelles et en coton, et en 38 s’il vous plait, rien que pour ça je voulais te dire que tu n’es pas mon ennemi et que (si nous levons le pied sur les apéros sucrés et les réglisses Haribo), j’ai confiance en toi mon c*** ! Allez on rempile pour 20 ans !

Vous aimerez aussi:

J'ai testé Love +++

I laine you

24 octobre 2014

Wool ah !

Aujourd’hui j’ai testé : Tricoter mon petit pull de take away !

Ce matin j’ai reçu un cadeau. Un paquet qui sentait bon, mais alors trop bon ! Sous le papier de soie étoilé et parfumé, un kit pour me remettre à tricoter (là je râcle hum, hum depuis le point mousse que m’a appris ma maman pour confectionner une écharpe pourrie à ma Tinie … je n’y ai pas remis les pieds, enfin les doigts !)


Et un coup de coeur comme ça, ça ne s’ignore pas !

Destiné à emporter sans me brûler les mains mon p’tit café-Jean Pierre au bureau je découvre un ravissant sac de coton écru, des aiguilles géantes en bambou, une pelote de Mérinos orangée, des tas de cartes colorées (tiens il est pas mal le brun sur la photo, je me demande si il sera à Who’s next la semaine prochaine …) des étiquettes sérigraphiées, des petits sachets adorables, une notice dessinée et Oh surprise des bonbons ! mais purée qu’est ce que ça sent bon dans ce paquet, c’est du musc du patchouli nan allez sérieux c’est quoi ?

Je lis des mots doux comme la laine contenue dans le colis : Peace, Wool, Hyper facile, Supra doux ! se Slow Manager… déjà ça donne envie de lover, lover sa journée, lover sa vie et lover bien entendu son petit pull de coffee cup pas encore tricoté … Je découvre donc cette nouvelle marque dont l’univers me séduit. Peace and Wool donc « imagine des accessoires et des vêtements très faciles à tricoter, par des gens comme nous. ../ les notices sont limpides, les laines 100% naturelles et de très grande qualité pour que les pièces que tu vas tricoter durent longtemps et que tu te sentes bien dedans ».

Une petite résistance indignée (sont trop fort chez Peace and Wool comment ils savent que j’aime bien résister et m’indigner ?!)

Et là tenez vous bien. Lisez ce qui va suivre c’est juste un peu comme je voyais la vie du temps de ma Maison de Léna : « Tricoter c’est renouer avec ce que l’on a oublié de nous apprendre, parce que nés dans le prêt à consommer (euh dans les années 75 on faisait aussi du point mousse et de la purée maison), c’est aussi fabriquer quelque chose, donner de son temps et de son attention, donner du sens à donner, donner de ses mains. »

Normalement ça doit donner ça, j’ai hâte ça va être grave stylé !

Bon faut absolument que je tricote mon petit pull de Take Away me dis-je sans plus tarder. Vite vite je déplie la notice ! ça tombe bien le niveau de difficulté est Beginner. Genre. Aucune excuse pour me planter, en une demi heure c’est plié, j’aurai mon petit pull de take away !

Une illustration didactique, plein de petits shémas … y en a beaucoup quand même pour un si petit pull. Je commence à suer, j’ai l’impression qu’ils minimisent la difficulté en imprimant YOUPI.

Puis je déplie la notice baptisée B.A BA du tricot

Comment dire, je crois que je suis con, je ne sais pas « monter 26 mailles » ! je sais monter des blancs en neige, monter à cheval, monter les escaliers, monter dans les tours, monter une surprise Kinder, monter sur mon amoureux tout émoustillé (j’ai testé si y a pas de cul dans un article les lecteurs décrochent), mais là ils m’ont séché chez Peace and Wool, j’en suis qu’au numéro 1 du B.A BA et les 26 mailles, je vois pas comment me les cogner ! La honte je décide de NE PAS téléphoner à ma mère, ni à COCO qui se fouterait bien de ma gueule.

J’essaye au moins de faire le noeud coulant

Je crois qu’il s’écroule coule bien là ! bon ça fait déjà 15 minutes que je m’excite et normalement je dois finir dans 1/4 d’heure. J’ai les doigts moites et je pense à ma copine la Miss K qui écolo comme elle est, aurait déjà monté toutes les mailles, changé de pelotes deux fois et le triomphe humble viendrait agiter son p’tit café Starbucks avec son petit pull de Take Away installé dessus !

Je prends un bonbon pour déstresser

C’est vrai que les notices sont limpides, le petit détail est qu’il faut juste savoir tricoter ! Les mailles à l’endroit, à l’envers, je me rappelle plus comment je faisais pour cette pourriture d’écharpe de poupée Tinie (qui entre autres faisait pipi) !

Tout en suçant mon bonbon, je me caresse doucement le visage avec le Mérinos, pour oublier que la sensation de mon petit pull de Take away sur mes mains crevassées de froid, je risque pas de la connaître ! Il me reste 5 minutes, je sens que je vais fourrer la coffe cup dans la pelote.

j’en suis à ça

Là il me reste 3 minutes je commence à m’encourager comme le faisait Philippe Lucas avec Laure Manaudou, j’ai les lèvres qui tremblent mais non je ne pleurerais pas, espèce de blondasse incapable « de donner du sens à donner« , infoutue « de donner de ses mains » !

30 secondes, je décide de faire une sculpture de Take Away .

Ta dahh !

Alors oui je m’adresse à toi Peace and Wool, j’adore ton concept, le ton et le coeur que tu y mets, j’adore ton ténébreux mannequin d’écharpe, ta petite saucisse d’amour emmaillotée dans son mérinos douillet, mais pitié viens me donner des cours de jersey !


www.peaceandwool.com

Vous aimerez aussi:

Fashion & Design Tendances Lab

VITRA Design Museum … again

3 septembre 2014

Parce qu’on ne s’en lasse pas, Darling retournons à VITRA

Pèlerinage annuel au temple du DESIGN…

l’Upcycling bat son plein ici aussi. Recyclage sublimé des PET Lamp (Polytéréphtalate d’éthylène / bouteilles en plastique) de Alvaro Catalan. Scénographie plus que luminaires

Un mur de Hang it on ! fallait y penser

 

 

 

La tendance cette année ? le bien être au travail, où comment se sentir bien en travaillant. Encore faut-il que l’employeur intègre la donnée dans sa stratégie de productivité. Bref, ça donne des modules enveloppants, comme des ilôts de paravents, (feutrine) qui tordent le cou aux open-space que les années 2000 ont galéré à mettre à la mode. Faire, Défaire, pour REfaire. Celle d’aujoud’hui.

Et des Stairs To Heaven …

Du Cuivre, toujours, et la notion de créativité, des mood board de Bureaux-Ateliers. La frontière vie perso, vie privée est floutée.

 

 

 

 

Après KENZO dans la mode, les yeux arrivent en déco

 

 

Choix judicieux … Le miroir FRANCIS de Petite Friture.

Mes pieds, vernis Essie, mais si.

 

 

 

 

 

Vous aimerez aussi:

L'air du temps voyage voyages !

Vacances choubidou

22 août 2014

Plus rien à faire du tout …

 

- de ruminer sur tes déceptions tu cesseras.

Depuis l’été dernier, ton année a été rude, je sais, tu as déménagé, changé de vie ou de travail, tu as rêvé à de grandes choses qui ne sont pas arrivées. Tes copines se sont servi de toi, et puis elles t’ont oublié une fois que tu n’avais plus rien à donner. Ton boss t’a menti, le système t’a fait croire à un ailleurs, on t’a mal parlé en réunion, on t’a bousculé dans le métro, on t’as trompé sur tes missions. Tu as dépensé plus que de raison dans des Fleurs de Bach à l’efficacité improbable, tu t’es vengé sur le saucisson à l’apéro, et tu as grossi. Tu as beaucoup trop bu et tu as emmerdé tes voisins, tu t’es disputé, tu t’es senti seul…

Toi qui en a ras la patate, et qui a besoin de glander en short, dis toi qu’il y a pire que ton année, il y a ce que les gens sont en vacances : le meilleur d’eux même. 

– en voiture, sur les aires d’autoroutes et les nationales, en créneau, pour se garer

– devant les serveuses au restaurant, avec leurs porte-monnaie sur les marchés locaux, plantés devant les rayons des maisons de la presse, dans les buffets de petits déjeuners des hôtels

– au Prosper, la discothèque des vacances …

– sur la plage !

Penses-y avant de râler…

-   que rien ne peut t’arriver en vacances tu ne croiras

Ce n’est pas parce que ton cerveau est sur OFF qu’il ne peut rien t’arriver. Loin de chez toi sache que l’accident, le paiement refusé, la panne de voiture (check pour moi cette année), la chambre pourrie et hors de prix (double-check pour bibi aussi) ou l’enfant soudainement constellé de boutons, guette, sournois, sous le toit de chaume breton ou la paillotte grecque, sur la terrasse du Cap Ferret, tu n’es pas invincible en vacances, alors vacancier « arrête un peu de te la péter ! »

Folie légère, c’est fou !

 – en ton gri gri tu auras (une) confiance (relative)

Presque 2 ans que tu portes ton Cristo Redentor à ton cou assorti de son fil de pêche censé rompre en exaucant ton voeu. 2 ans que ton voeu ne s’exauce pas donc, et tu commences à perdre patience légèrement tirer discrètement dessus, pendant le bain de mer, (le sel ça attaque, sinon FRAMETO c’était juste du pipeau). Aies confiance Dear, ce n’est pas ton gri-gri fourbe et inébranlable qui te sortira de la misère psychologique dans laquelle tu te trouves, c’est bien toi et ton énergie à te magner le train pour « prendre en main ton destin » (c’est les paroles de quelle chanson déjà ?). L’idée c’est qu’entre deux crêpes tu aies le temps de développer une stratégie pour préserver la salubrité de ton esprit, inverser la courbe du temps qui te faît empâter les traits (le malheur ça attaque aussi, sinon Brigitte Bardot c’était du pipeau), profiter des jeunes années de ton petit, et t’épanouir professionnellement et personnellement. Ceci est un message pour te dire qu’il te faut faire des EFFORTS … même en vacances

- les photos de tes plats sur Facebook/Instagram tu économiseras

Que tes enfants soient enterrés jusqu’à mi-tête sur la plage a un caractère sable-émouvant, certes, tu obtiens en général pas mal de LIKE sur ta marmaille en réseaux (check aussi pour ma paroisse, Félix est un aimant à LIKE), mais cette année, merci de MANGER les plats que tu as devant toi au restaurant plutôt que de les PHOTOGRAPHIER. C’est d’abord très gênant pour tes amis, ta famille qui t’accompagne pour être avec toi, partager, discuter, de sortir ton outil et carabiner de shoots ton repas, surtout pour un SHARE en direct vers tes 700 potes dont 6 à qui tu parles vraiment. Puis, il faut bien le dire tu n’es pas styliste culinaire, non, ni le Mapplethorpe de la Langoustine ou de la Feta, à la brillance, la gourmandise, la transparence, les couleurs et à l’art du flouté (voire carrément souvent flou) tu fais match nul… voilà, maintenant on te le dit ça ne fait saliver personne, c’est laid ! Enfin pour terminer, sache que de là où nous sommes, ce que tu ingurgites on s’en fout !

Vous aimerez aussi:

Fashion & Design Tendances Lab

HOME FORECASTING#01

24 mai 2014

Passez donc à la Maison !

Pour des raisons ma foi bien évidentes de confidentialité par rapport à mon job, je ne peux faire état ici, de mes veilles et découvertes de marques, de concepts … et pourtant j’en meure d’envie.

Alors puisque nous gens de la maison on a du souci à se faire avec l’arrivée consécutive du H&M Home à Tolbiac, (t’as vu la mode, t’as vu les prix ?)

 

 

 

de La Trésorerie rue du Château d’Eau,

 

 

de Place A (le concept store petit prix),

 

 

 

 

de la Jeune Rue bientôt qui va secouer le LIFESTYLE,

 

 

…/Je me suis rendue compte que ce n’était pas déloyal de vous éveiller un peu à quelques marques du secteur, puisque Les Galeries Lafayette et le BHV ont fort à faire chacun(e)(s) avec leur remodeling. ET l’ouverture des nouveaux comptes est un processus beaucoup trop long pour pouvoir faire entrer tout ce que je repère.

Aussi, je contribue en quelque sorte à une concurrence loyale, qui pourra certainement secouer quelques systèmes pachydermiques dans (peut-être) quelques temps. (notez que TEMPS, peut être le « Temps X » d’une certaine idée de la science fiction, comme celui plus léger  « des Cerises », ou même parfois comme en ce moment, le SALE TEMPS de la question crise/rentabilité…cela dépend de où on se place en même TEMPS  !)

Bref, notre petit client chéri, qui veut être à la fois unique, et spécial en achetant un produit exclusi-vif, veut aussi pouvoir mettre pas plus de 3,95 € dans son torchon imprimé furieusement mode. Je tiens à signaler une veille spéciale pour tous nos mamouths du secteur, les BUT et autres FLY, CONFORAMA, qui sont capables de réfléchir différemment, et de reconsidérer l’usage que les gens font des produits pour ensuite leur proposer des objets tendances à un prix attractif. 

Quand ils seront là, au coeur de la tendance, avec la bonne couleur, le bon design et le bon prix, ça va saigner !

En attendant que les géants bougent, moi et mes 2 kg en trop j’arrive quand même encore à me bouger.

 

 

 

Vous aimerez aussi:

Art & Expositions L'air du temps

Inspirez-Respirez

1 février 2014

Mon oeil en vitrine

 

J’ai un boulot fou, je n’ai plus le temps d’écrire ou de faire des photos. (Note à moi même : penser à me payer un soin sur Beauté Privée quand ma rhino-pharyngite-grippale sera terminée) Parfois, le chômage, le congé de mat, le mi-temps a du bon. On a moins de fric mais on fait des trucs pour soi. Finalement on s’enrichit en gagnant moins. (enfin ça c’est pour la beauté du geste, parce que faut se les payer son loyer, sa nounou, son rôti)

Aujourd’hui, j’ai décidé de montrer un peu mon travail, celui-là au moins se voit, puisqu’il est exposé Boulevard Haussmann, siouplait ! J’ai sélectionné en décembre dernier, des produits de MAISON & OBJET, des produits inédits, des produits jamais vus ni de la presse, ni du grand public. Aux Galeries Lafayette, avec tout ce ramdam comexien et cie, la thématique de ce mois de février était toute trouvée : l’oxygène, la respiration, faire le vide (ah ah c’est le cas de le dire Pouêt Pouêt ). Prendre le temps d’aller au pole emploi, faire une pause, bref le SLOW. 

 

Un peu de légèreté, c’est si inspirant…

 

 

 

 

 

 

Les produits sont magnifiés, dans ces petits écrins blancs. Allez voir, au Lafayette MAISON ! c’est jusqu’au 16 février.

Pour les provinciaux, je vous donne le nom des marques, contre un petit mail. Interactivité interactivité.

Vous aimerez aussi:

Enjoy this blog? Please spread the word :)