Browsing Tag

chaussures

L'air du temps Love +++

Mon Re

21 mai 2013

Je REviens ! comprenez « I’m Back » quoi !!

 

Voilà, bébé a 3 mois (et 21 jours), je suis de REtour, oui oui je REviens ! au moment où mon petit REjeton prononce ses premiers aRE. Pendant ces longs mois, oui je l’avoue j’ai laissé mon blog en friche, à l’abandon, en jachère … pour que s’aère le terreau (et uniquement pour ça bien sûr) il faut bien se REcentrer sur sa cREativité de temps en temps.

Pouhalala par quoi commencer ???!!! les -20% chez CARVEN il y a 15 jours ? une petite sélection de la fête des mères ? l’expo DYNAMO ? mon mémoire à terminer ? les nouvelles marques ? le plastique dans les lèvres de Nicole K, le défilé homme de chez HERMÈS, le CDI parfait qui n’existe pas ou que pour les autres ?

Que de questionnements, d’interrogations… C’est difficile un REtour,  je ne suis plus la même (c’est vrai ça il me reste encore 5 kilos sur les hanches…), ma cervelle aussi fait son RE, c’est qu’un accouchement ça REmue le corps, mais aussi le coeur et les méninges !

Un petit post en douceur que celui ci donc. Avec un p’tit board d’été en plein dans la Toussaint, pour combler nos GAP !

Vous observerez la règle de merchandising visuel très simple qui est la mienne depuis peu, le 2 tiers 1 tiers. 2/3 tiers pour Félix, 1/3 pour Maman !

Je vous dis à très bientôt <3

Vous aimerez aussi:

Fashion & Design Tendances Lab

Il est l’or

2 août 2012

Faut que ça brille !

Monseign’OR il est l’OR de se réveiller ! Or, ils nous manquent ces deux astres…

L’or considéré comme le plus précieux des métaux, est le métal parfait ! il a l’éclat de la lumière, il a un caractère solaire (surtout dans mes pauvres cheveux qui ont le rayon bien jaune en fin de saison) royal (Ségolène ?  ça m’étonnerait, plutôt silver froide je dirais), divin (souvenez-vous les dieux grecs, et leurs moultes pluies d’or pour séduire ou arnaquer … ils arnaquaient souvent les Dieux, mais on les excuse bien, c’était pour baiser)

Je ne parle même pas du célèbre Styx, fleuve dont les eaux infernales avaient le don de vous rendre la chevelure dorée. (à ne pas confondre avec les « Stickssi » de nos apéros en famille qui n’ont jamais – EUX – le temps de briller bien longtemps vu la race qu’on leur met)

Attention théorie :

Peut-être même que c’est parce que les abricots antiques grecs sont tombés dans le Styx qu’on les appela les Pommes d’Or (du jardin des Héspérides NDLR) … quelle culture n’est ce pas ? … je n’ai aucun mérite, plutôt que de lire Martine, moi je me tapais l’Illiade et l’Odyssée, (bon ok aussi un peu Boule et Bill) un pur bonheur d’adolescente prépubaire. Mais je me félicite de la direction que prend mon article car cela me permet de placer que l’or exprime la connaissance. La preuve je m’y connais un max lorsqu’il s’agit de savoir de quel métal je souhaite avoir un cadeau joaillier. Genre.

Un marsouin qui s’est efficacement amoureusement mis au gold

On parle aussi de l’Âge d’or qui constitue la perfection. Alors, malgré l’âge canonique que j’affiche au compteur, je ne touche pas d’une miette la perfection. Je sais pas, je lui fais peur ou alors elle s’est barrée en vacances comme les journalistes que j’essaye de joindre pour caser mes petits designers textile … Perfection connais pas.

et franchement …

entre nous …

c’est un malheur que je ne me souhaite pas. La perfection est très très emmerdante. si si.

Le chapitre des Noces d’or est nettement plus drôle que l’âge d’or de la perfection, car il est tout son contraire. Moi qui ne suis même pas arrivée aux noces d’épeautre, de cotons ovales Diadermine ou de je ne sais quelle sous-céréale new age, ou toile de jute nuptiale … du coup je ris (c’est combien les noces de ris de veau déjà ?) parce que faut bien avoir un caractère doré à l’or fin pour se supporter 50 ans !! Non à choisir 2 ans c’est bien, 2 ans c’est le cuir, ça claque c’est wild, et c’est encore mieux si l’on a le budget pour les peaux Hermès. Bref, je veux du cuir ! (Gold steuplé – cf fashion fixette )


Mais ne nous méprenons pas, l’or aussi parfait, lumineux, érudit qu’il soit – c’est aussi ces paillettes dorées et autres micro-chiures illuminées que la pouffe se met sur la peau dès qu’il fait beau et chaud ! Pouark !!! je déteste l’huile prodigieuse Or de Nuxe, j’exècre les Terracottas irisées, je vomis les Après-Soleil enlumineurs d’épaules … qui tâchent les doigts des beaux gosses aux soirées du Prosper avenue de la mer à Saint Jean de Monts ou sur le dance floor de la Boîte à Sel de Noirmoutier où nous étions ma foi plusieurs kilos de rattes à se dandiner (ahhh toute ma jeunesse … dorée ? bah disons qu’il faut le chercher le luxe à saint Jean de Monts !) Bref, j’ai testé ! La paillette depuis, a définitivement été bannie de mon vocabulaire. Après tout, chacun fait ce qu’il veut avec son épiderme. Moi je préfère le MAT, le MAT ça envoie du FAT !

best seller depuis plus de 10 ans, purée mais comment c’est possible ?

Je finirais non pas par la couleur de l’argent, qui pour moi restera argent … puisque les lingots servaient chez nous à caler les portes ! (ah ah ! spéciale dédi aux détracteurs du 16ème qui pensent que leurs habitants croulent sous le fric. Sans remarquer que dans les 20ème, les Saint Ouen et les Montreuil y a des putains de lofts rénovés par des bobos plein aux as, pendant qu’avenue Foch les héritiers n’ont pas les moyens de payer les frais de successions et s’éclairent à l’halogène Ikéa …ah ah ah que c’est bon d’écrire !)

L’or je le tolère gravement, en peinture. Le seul art – avec la gastronomie, le sexe et la musique (faut pas déconner non plus) – capable d’embellir la vie, apparemment futile, accessoire, et qui pourtant élève l’âme, provoque des sensations rares, laisse les soucis sur le bord du chemin pas doré doré. Certains peintres, eux, avaient de l’or dans les mains, je pense à l’un des plus grands maîtres de l’histoire de l’art, qui lui en avait au bout des pinces et par extension au bout du pinceau, pauvre homme, tellement doué qu’il est devenu tout prétentieux. Rembrandt.

femme au bain (Bethsabée c’est toi ?) – 1654

Canaletto lui, à Venise était à l’or ce que Rembrandt était aux Pays Bas … euh vous me suivez ?  Ville de la lumière dorée, du blond vénitien et des influences byzantines, l’Or va bien à Venise, mieux qu’à Maison du Café d’ailleurs.

la basilique San Marco – 1700 et des pommes d’or

L’or … trésor ambivalent donc. Je vous le souhaite en carats, en pluie, en ruée, en étalon, en toison, en barre, en poule-aux-oeufs, et en paillettes même si vous voulez. En cadeau avant de finir, une petite planche des plus belles tendances glitter de la saison ! (si ça pouvait faire venir un soleil doré plutôt que la chaussette Doré Doré, on serait bien contents merci)


Vernis Chanel Gold lamé 20 € • Manchettes plaqué or, et strass Hélène Zubeldia 180 € et 295 € • Lady Max Christian Louboutin 965 € • Nain de jardin Ottmar Horl, 60 € • Ballerines Lanvin, 350 € • Short Claudie Pierlot soldé 98 € au lieu de 245 € • Montre timex 59 € •

Vous aimerez aussi:

Fashion & Design Tendances Lab

Madine france

12 mars 2012

Valérie Salacroux

Vous le savez ou vous ne le savez peut-être pas, mais le made in France est ma marotte, disons la plupart du temps, parce que le made in ailleurs est là tapit dans la mousse, qui vous guette. N’importe quand et surtout n’importe où. L’objet de désir reste ma foi désirable même si il n’est pas français. Et oui Messieurs Dames j’en ai fait les frais avec le mobilier madine france de ma société , et force est de constater que mes pièces bizarrement seraient devenues aussi désirables si elles avaient coûté 150 euros de moins, fabriquées en Indonésie. Je n’ai rien contre aller chercher les savoir faire rares et précieux là où ils sont, (ils existent et je les respecte profondément) en revanche je ne supporte pas que cela oblige certains métiers (marques) français(es) à agoniser (La chaussure à Romans, les bérets basques, la vannerie en Normandie, Les Niederviller, les Lejaby, les HB Henriot et j’en passe …)

Tout ça pour dire que j’ai été invitée à découvrir la nouvelle collection de sabots made in france de Valérie Salacroux, dans sa jolie boutique parisienne à deux pas de mon musée préféré, le musée Carnavalet.

A l’intérieur, des cuirs odorants et colorés, des sabots en bois de hêtre made in Dordogne donc, des compensées en liège, des sacs intemporels. Si vous ne connaissez pas Valérie, elle, connait tout de la cambrure du pied, de la ligne, et pour cause elle a appris le savoir faire et le travail des belles matières à Milan chez Miu Miu et Prada.





Shootés par le Sartorialist, plebiscités par les fashionistas hiver comme été, les sabots c’est LA cool attitude du moment. Ceux de Valérie Salacroux ont en plus la touche de glamour qu’on attendait et conjuguent créativité et savoir faire depuis le lancement de sa marque en 2001.

Une soirée bien sympathique, entre blogueurs tout aussi sympathiques, où j’ai enfin pu voir en vrai Isabelle de Accro de la mode que j’avais virtuellement rencontré lors du concours des blogueuses ELLE.

Les plus :

– j’avoue j’ai pêché : je suis repartie avec une paire de sabots à lanières aubergine que j’ai juste grave hâte de porter

– avant les jours ensoleillés où l’on hésite sur la couleur de son vernis-doigt de pied, on peut porter ses sabots avec des collants à fines côtes, ou des petites socquettes en fil d’Ecosse.

Retrouvez les séries limitées de Valérie et sa nouvelle collection aux couleurs vitaminées
dans son atelier boutique
6 rue du Parc Royal 75003 www.valeriesalacroux.com

Vous aimerez aussi:

Fashion & Design Tendances Lab

Petites additions de Printemps

17 février 2012

Le compte est bon !

Ce n’est pas parce qu’on est habitués à additionner les couches de vêtements en hiver qu’on doit s’arrêter de compter au Printemps. Les comptes oui parlons en ! faire ses comptes est une occupation comme une autre, les grippe-sous et autres radins eux les font sans le savoir, c’est une seconde nature – qui je le rappelle n’a rien à voir avec le pouvoir d’achat - ma banquière elle, se charge de les faire pour moi, et je l’en remercie car bien sûr je n’ai pas le temps, c’est la seule raison (rien qu’à le dire, je verrais bien un petit emoticon avec un sourire plein de dents). Et puis bien sûr il y a ceux qui ne comptent pas, ils ont bien de la chance EUX, ils sont dotés d’un pouvoir de sélection SENSIBLE et non ORIENTÉ … BREF, ils achètent ce qu’ils aiment, c’est ça qui compte pour eux.

Alors puisque cet hiver n’en finit pas de nous faire moucher, de partager nos microbes sur les barres métal du métro, puisque le textile et plus particulièrement la laine et la doudoune ont sauvé l’industrie de la mode depuis ce formidable regain de froid polaire de ce début 2012, moi toujours décalée, pas équipée pour faire tout comme tout le monde, je reluque déjà les sandales et les robes d’été que j’aimerais bien porter (dans 3 mois !!!!). Je suis bien aidée remarquez, dans ma boîte mail de nombreuses marques me pokent gravement pour analyser leurs nouveautés, les présentations presse et les soirées blogueurs pullulent. MERCI

J’ai donc renoué avec ma matière préférée, les maths, pour combiner, additionner, tout en continuant à élimer mes derniers pulls à poils laineux (à poil Laineux ! ) et si mes calculs sont bons, pour moi ça donne à peu près ça :

Pour bosser

:: Blouse, chaussures et bague Isabel Marant :: jean slim Paul & Joe Sister :: lunettes wayfarer Ray ban ::

Pour flâner

:: Jean Cheap Monday et sandales Sessun sur Medium Fashion Gallery :: pull chauve souris Bompard :: sac Meredith Wendel ::

Medium Fashion Gallery

Pour apéroter

:: chemise chambray Calvin Klein :: jupe lamée Gucci :: Veste smocking crêpe Sandro :: ballerines Anniel :: sautoir Big Fat Smiley Noémie Pichon Hirn & herz ::

Pour draguer

:: T-shirt Mickey vintage Disney :: jean slim Burberry Brit :: veste smocking Isabel Marant :: escarpins et ceinture dorée J. Crew ::

Pour Brigitte Bardotiser

:: robe Claudia Schiffer :: bracelet Marni :: sandales Tory Burch :: capeline J. Crew ::

Pour shopper

:: slim 7/8 ACNE :: T-shirt See by Chloé :: Richelieu Fratelli Rossetti :: boucles d’oreilles Mallarino ::

Vous aimerez aussi:

Fashion & Design L'air du temps

Si par hasard je soldais …

19 janvier 2012
Capture-d’écran-2012-01-16-à-12.26.47

j’achèterais ça !

Pffft encore des soldes ?! les soldes ça me fane ! comme toujours, comme tous les ans, je suis nulle en soldes. Je ne sais pas me battre dans les boutiques, (et puis je tiens trop à mes cheveux) je ne sais pas décoller les pastilles – 50% pour les coller sur les articles à – 30%, je ne sais pas apprécier mon reflet dans le miroir et me convaincre que j’ai absolument BESOIN de cette veste de fourrure synthétique vert anis. Je ne sais pas ce que c’est que d’avoir la surprise de l’escarpin beige (ou noir forcément) intemporel soldé, je ne sais pas ce que c’est que de repérer en novembre ce que ma bourse me permettra de m’offrir en janvier …

Mais si maintenant j’étais pas une rebelle et que je me mettais à solder, ça donnerait …

the Camel Coat Masscob à 182 euros chez www.theoptimists.com

un shampoing supershine à 9 euros Bliss chez sephora

un sac Jamin Puech fourre tout gold à 317 euros (au lieu de 635 ) chez Monnier frères

un trench en laines mélangées JCDC à 246 euros (au lieu de 379) chez www.monshowroom.com

une paire de gazelle indoor à 45 euros (au lieu de 90) sur www.shop.adidas.fr

un bureau Georges Nelson à 3 541 euros (au lieu de 4 166) chez Conran shop

un bracelet en résine Marni à 108 euros (au lieu de 180) chez www.marni.com

des lacets multicolores pour mon amoureux à 2,5 £ (au lieu de 5 £, oui… il a déjà été très gâté) sur www.tresbienshop.com

et au fait Michael Fassbender il est soldé ?

Vous aimerez aussi:

Fashion & Design L'air du temps

Summer Academy

31 juillet 2011

Bouclage de valise : les précos

Aoutiens, Aoutiennes… et tous les parigos qui s’apprêtent à se faire insulter sur nos belles plages françaises … (en Grèce, en Tanzanie ou aux Philippines, y a des chances que ça arrive aussi, le français est insupportable rappelons le). Comme vous donc, je m’apprête à boucler ma valise. Nos questions y prennent presque plus de place que nos fringues !

© Vitrines Parisiennes
Qu’est-ce que j’emmène ?

Ici point de long discours, le choc des photos suffira …

LUI

Messieurs … NON !

OUI !

Pitié NO !

YES oeuf course !

ELLE :

NIET !
Et mes Uggs j’en fais quoi ?

Vous avez du en croiser des minettes en mini-jupes avec leur Uggs, touristes ? adolescentes rebelles ? surfeuses à la retraite ? qui sont elles ces affolées de la voûte plantaire qui transpirent dans le mouton retourné en été ?

A la question « et mes Uggs j’en fais quoi cet été ?  » je vous répondrai que c’est pas parce que ces bottines ont été créées en Australie pour des surfeurs aux pieds fragiles au chaud et froid (Purée tu vas pas me dire qu’un surfeur il n’est pas assez viril pour en chier un petit peu des pieds pendant sa séance de sport !?) qu’il faut nous les imposer ! je réponds donc (NDLR) : « et bien le mouton va gentiment hiberner jusque fin octobre, parce que là avec une robe d’été, c’est juste pas possible … »

En revanche je dis DA ! au débardeur loose I love my T’s
un Yoplà franc et massif à la chaussure alsacienne
© Heschung
Comment je me mets à l’heure d’été ?

LUI :

En chemise légère pardi ! (la chemise légère bouge trop pour qu’on la prenne en photo). A retrousser jusqu’au biceps un point c’est tout.

Bah la chemisette alors ?

Vous connaissez désormais mon aversion pour la chemisette, alors mettez en une si ça vous fait plaisir, si vous avez un récent tatouage à faire croûter ou parce qu’elle est à carreaux je ne sais pas, disons que (please), je vous suggère de penser au T shirt ou au  polo ! jaune, turquoise, blanc ou bleu roi c’est quand même autre chose … et vos aisselles seront comme vous, élevées en plein air. Sachant que le torse à l’air reste bien sûr pour vous (nous), la meilleure des tenues, et ce, de midi à 5h du matin.

A propos d’aisselles, j’ai trouvé un déodorant pour hommes, très hot parce que justement il est surgelé ! je m’explique : des agents mentholés vous filent le frisson et raidissent pendant de longues heures toutes les chairs du tronc supérieur, j’ai testé ! (amies / camarades ! la question se situe sous le t-shirt précisément: lingerie or not lingerie ? je vous laisse méditer). Sanex for Men extra cool.

ELLE :

La naïade ne quittera pas de l’été sa manchette dorée, qui sied si bien avec son bronzage cuivré d’aoutienne cuitée.

© Les créateurs de Paris
Comment je me coiffe ?

LUI :

je dois dire qu’en été, vous êtes assez doués, le côté pas apprêté, en bataille, mouillé je ne sais pas… mais c’est pas mal, pas mal du tout même. Dernièrement j’apprenais que la majeure partie du style d’un homme repose sur sa coupe de cheveux (quel scoop franchement, surtout que pour nous c’est juste pareil !). Ceci dit, c’est acté, le sel fait des miracles.

ELLE :

Même moi dans le genre walkyrie à cheveux raides comme des piquets, j’ondule… c’est dire. (mais pour toute l’année j’ai un secret … Sea Salt Primer N°14 de Davines). Et pour éviter que le blond vire au vert – pour peu que le visage soit rouge après la plage, je vous laisse imaginer le tableau, plus proche du Noël de Mr Scrooge que de BB à Saint Tropez – il faut protéger (Gelée solaire Furterer) et repigmenter sa toison d’or (et de lumière) :

Et le nez dans tout ça ?

J’ai enfin trouvé une bonne vodka pour l’été… à vaporiser. Sauf que le flacon n’est pas ce qu’on peut appeler discret à emporter, (300 ml ! ah si les apéros étaient servis comme ça …) faudrait pouvoir en transvaser dans un petit vaporisateur, en comptant le nombre de schpritz que vous estimez nécessaire pour approcher le coma éthylique.

C’est pas tout ça mais qu’est-ce qu’on écoute ?

POUR TOUS : la play list de l’été !

1. Montefiori Cocktail : Crazy
2. Barry Manilow ; Copacabana
3. Théophilus London : Love is real
4. Yuksek : So Down
5. Paul Mc Cartney : Magic
6. Calexico : Alone again or
7. Outlines : I cannot think
8. Holly Cook : Body beat
9. Herman Dune : Tell me something i don’t know
10. The Kills : Future starts slow

Et puis une dernière recommandation : c’est bien de vous protégez du soleil, de faire de l’humanitaire, du trekking et du bateau, mais n’oubliez pas de faire les cons dans les bars et allez danser !

Vous aimerez aussi:

La couleur Tendances Lab

Mon poussin

17 avril 2011

De Pâques …

En cette pré « semaine radieuse » qui nous conduit tranquillement aux fêtes de Pâques, (je vous rappelle que dans mon pays, le Vendredi Saint est férié, d’ailleurs comme en Guyane et en Martinique, et je vois toujours pas le rapport de ces deux contrées avec L’Alsace…) est-il besoin de rappeler que l’on commémore la résurrection ?

A cette question je réponds oui, parce que comment dire, moi aussi je sens que la résurrection est pour bientôt ! Et qui dit renouveau dit Jaune forcément ! Ceux qui me connaissent savent quel Gris a pollué mon Jaune.

Une cloche passe…

Et en ce moment je vous le demande qui n’a pas envie de jaune franchement ? Intense, ample, violent, le jaune est la plus expansive, la plus ardente des couleurs, difficile à éteindre. L’un de mes professeurs d’Histoire de l’Art disait du jaune « il déborde toujours des cadres où l’on voudrait l’enserrer »

Le jaune, je ne vous apprend rien, est comme bon nombre de couleurs, ambivalent. c’est là que ça se complique :

Côté Peau

Les rayons du soleil manifestent la puissance des divinités, le jaune couleur de lumière et de vie, chez les Aztèques, les Tibétains, en Inde

Dans la cosmologie mexicaine, le jaune d’or est la couleur de la peau neuve de la terre (rien d’étonnant donc à ce que les Tacos aient débarqué chez nous – et que les Tortilla aient remplacé nos bonnes vieilles chips ! je me demande d’ailleurs ce qu’en pense la Polenta…)

Le jaune est donc la couleur de l’éternité

Côté chair

Le jaune est associé à l’adultère (d’ailleurs je n’invente rien : le trompeur a les dents jaunes, a des auréoles jaunes sur ses t-shirts blancs et aussi dans son caleçon, n’est-ce pas ?). Bref, le jaune est associé aux traîtres en général, à toutes les formes de traîtres, les traîtres des blanches, les traîtres de Maastricht, les traîtres de vaches … (quant à moi j’avais pas l’air conne avec mon petit bouquet de renoncules jaunes à mon mariage)

Le jaune est donc aussi la couleur de la dissimulation

Enfin moi ça ne m’empêche pas d’aimer le jaune, solaire, astringent, le jaune c’est plein de vie, hein ? qu’en penses tu mon poussin ?

‘Tendance jaune’ sur la photo :

- vernis Nars Kismet
- Chaussures Sessun
- Imperméable Stella Mc Cartney
- Eames chair base eiffel
- Robe en soie Marni
- Table Lalinde Sentou
- Broche Trefle Yazbukey
- Soutien gorge Proenza Schouler
- Sac shopping Orla Kiely
- Ombre à paupières Sparkling gold Shu Uemura

Vous aimerez aussi:

Fashion & Design Tendances Lab

Spring List

8 avril 2011

List addict ?

Je me demande si je n’aurai pas développé une petite manie des listes !

Bon maintenant qu’il fait chaud en France et pas qu’à Barcelone, j’ai une furieuse envie de dépenser moi ! Après ma liste au Père Noël, après ma liste de résolutions pour la nouvelle année, voici ma liste de printemps.

Alors premier geste de printemps, sous les premiers rayons, tout de suite protéger ses yeux, que j’ai de fort bleus et plantés dans un visage que j’ai plutôt de fort aryen, (d’où le potentiel d’odeur de grillé dès que ça chauffe, pour nous pauvres blonds !)

Je veux des New Wayfarer 2132 !

Des formes plus douces que les classiques, vous voulez les mêmes ? (90 € environ)

c’est ici

moi perso, j’ai un léger faible pour les vertes, mon côté Michou ‘végétal’ … (sans doute)

Ensuite toujours dans le même esprit se protéger des méchants UV, quoi de plus chic qu’un chapeau, mais pas n’importe quel chapeau, un Borsalino ou un Panama. J’accepte aussi la casquette des Yankees de NY pour certains chauves sportifs.

Le mien, il vaut 75 £, il est rose comme un macaron et se trouve chez Paul Smith

juste là !

Tout de suite y a l’envie de ballerines, cette année, point de craquage hors de prix à la noix (95 euros ça suffit amplement!)

c’est Anniel et pis c’est tout, grises paillétées ou noires mates

Battez-vous ici !

Qui dit ballerines dit jean ! et se trouver un bon jean, peut prendre une moitié de vie, après se trouver un bon job, je ne vois rien de plus compliqué que de trouver THE JEAN, SON Jean (il faudrait que je consacre un article entier là dessus d’ailleurs)

Le mien ce printemps je l’ai shoppé sur le site du magasin anglais Browns en soldes ! (55 £)

un Hex DC (brut) de Acne, il moule certes, mais les chairs ont moins envie de se barrer en colonie de vacances

Allez go !

et puis comme j’ai plus le temps de repasser, et que de toute façon je ne me suis jamais trop stressée sur ce détail de mon agenda (ah ah) j’ai envie de jersey froissé, les nouveaux t-shirts Petit Bateau sont parfaits pour ça, le côté loose étudié, (ouais je sais c’est subtil, mais n’empêche, pour le faire sécher il suffit de le tortiller et de le nouer, juste génial)

Vous m’en mettrez 5 merci !

à shopper ici

Il manque quelque chose non ? absolument ! un chèche aux imprimés africains, très Sentou spirit

Vous en voulez ? c’est 38 euros et c’est ici !

Il faudrait maintenant songer à habiller son poignet, c’est important le poignet, c’est ce qui dépasse de la veste quand on passe un coup de fil !

Direction Médecine douce, j’aime bien cette marque pas très chère et qui propose de jolis petits bijoux

par ici, c’est 45 euros !

si vous voulez que ça descende encore plus sur les mains, que diriez vous d’un peu de bagouze ?

Mia Reva c’est ce qu’il vous faut (surtout à 35 €)

Bon je crois que j’ai à peu près fait le tour de ce qui me fait envie, peut être que ça vous fera envie aussi, je ne compte même pas les envies de nouveaux CD, de nouveaux parfums, de nouveaux bouquins, et de nouveau linge de lit … d’ailleurs ce soir mon lit a eu envie de printemps lui aussi…

alors j’ai acheté ça chez Habitat, les nuits vont être plus colorées maintenant

c’est ici !

Vous voyez quelque chose à ajouter ?

Vous aimerez aussi:

Fashion & Design Tendances Lab

Hors de pieds !

27 mars 2011

Les raisons de la colère

A l’arrivée de la belle saison, j’ai les pieds qui trépignent, ils me réclament du cuir, des sandales, des talons mais pas trop hauts, et surtout pas de patin polymère en plastique ! Etant comme vous toutes Mesdames une geek de chaussures, j’ai commencé à me documenter pour savoir comment mes pieds allaient traverser la saison ! Bien sûr il s’agit des pièces de nos garde robe les plus chères, bon ça, nous sommes habituées.

Malgré la tendance qui s’impose : sur des socques en bois ? Mmmmh peut être pas … je suis donc allée me balader dans les rues, les boutiques et sur mes sites internet préférés. Et alors je me suis indignée (comme vous je parie) sur les euros qui commencent à se croire tout permis. A ma gauche une paire de sandales à plateforme Fratelli Rossetti, cuir et pompons, talons en bois perchés sur 10 cm- A ma droite une paire de sandales Pierre Hardy, talons en bois 9,5cm, du cuir, des brides. Efficaces, féminines, bref, de vraies canons ! Deux paires de belle facture donc, et lorsque l’on sait que, pour réaliser une paire de chaussures digne de « savoir faire «  (oui hein parce que vous faire un article sur Bata ça me passionne pas vraiment) il faut environ une vingtaine d’étapes manuelles de réalisation…

Et ma question est la suivante : à des niveaux (haut de gamme) comparables, qu’est-ce qui justifie que la paire italienne affiche 380 € et que celle de notre designer français culmine à 600 € ?

Tout de suite me vient une première interjection : « Purée dans les deux cas il y a peu de matière et on a les doigts de pieds et les chevilles à l’air ! » puis ma deuxième question : « Est-ce qu’on se moquerait pas du monde franchement ? » A notoriété égale, à complexité de fabrication similaire, à pays d’exécution aussi (Italie, voire Portugal pour l’un des deux …) à matériaux quasi semblables, (à 3,5 cm de suédine près), au bout d’un moment le rouge et le noir ne s’épousent-ils pas ? humm ? non sérieusement quelle est la vraie valeur ajoutée !? (et ne me dites pas le nom hein ! si vous voulez des noms c’est Sergio et Christian et pis c’est tout)

D’autant qu’aujourd’hui, chez qui paye t-on le juste prix ? J’ai trié pour vous et j’en suis arrivée à ceux-là, où je dis OUI on se moque pas de nous :

Anniel, Robert Clergerie, Veja, Fratelli Rossetti, Stéphane Kélian, Minelli, Superga, Todd’s

Heschung dans une certaine mesure, sachant le travail de couture norvégien qu’il y a derrière et puis parce que comme moi ils sont alsaciens (Hoplà) même Bally commence grave à déconner (en plus c’est moche et grossier )

Le reste ce ne sont pas des chausseurs, ni APC, ni Vanessa Bruno, ni Barbara Bui, encore moins Paul & Joe, et même mon chouchou Marc Jacobs avec ses ballerines qui me font envie à 500 euros !

Alors je me permettrai une conclusion un peu triviale, et je suggère un peu plus d’humilité de la part de nos designers français qui délocalisent pour fabriquer et proposent des chaussures encore plus cher que nos voisins leaders en la matière, les italiens. Eux qui au passage ont su protéger leurs savoir faire, en les adaptant au marché, au design à la modernité, si la France avait su garder ses Charles Jourdan, ses usines de Roman, de Cholet, de Nancy et j’en passe très certainement, on en serait pas là, à regarder fuir nos cerveaux, nos idées, nos ateliers, et nos prix…

Charles Jourdan reviens !

Vous aimerez aussi:

Fashion & Design Tendances Lab

fashion fixette #01

27 janvier 2011
gold1

Fauve, cognac, caramel…

Appelez ça comme vous voulez, mais je fais une vraie fixette sur le Gold!

Pour moi c’est votre gris, votre beige ou votre noir, bref c’est mon gold… je le trouve incroyablement chic, foutrement insolent

Le matin il réveille n’importe quel jean, n’importe quel chignon mal peigné

Le gold j’en ai des quantités… Le gold rocks my world!

Vous aimerez aussi:

Enjoy this blog? Please spread the word :)