Browsing Tag

Eames

La couleur Tendances Lab

Mon poussin

17 avril 2011

De Pâques …

En cette pré « semaine radieuse » qui nous conduit tranquillement aux fêtes de Pâques, (je vous rappelle que dans mon pays, le Vendredi Saint est férié, d’ailleurs comme en Guyane et en Martinique, et je vois toujours pas le rapport de ces deux contrées avec L’Alsace…) est-il besoin de rappeler que l’on commémore la résurrection ?

A cette question je réponds oui, parce que comment dire, moi aussi je sens que la résurrection est pour bientôt ! Et qui dit renouveau dit Jaune forcément ! Ceux qui me connaissent savent quel Gris a pollué mon Jaune.

Une cloche passe…

Et en ce moment je vous le demande qui n’a pas envie de jaune franchement ? Intense, ample, violent, le jaune est la plus expansive, la plus ardente des couleurs, difficile à éteindre. L’un de mes professeurs d’Histoire de l’Art disait du jaune « il déborde toujours des cadres où l’on voudrait l’enserrer »

Le jaune, je ne vous apprend rien, est comme bon nombre de couleurs, ambivalent. c’est là que ça se complique :

Côté Peau

Les rayons du soleil manifestent la puissance des divinités, le jaune couleur de lumière et de vie, chez les Aztèques, les Tibétains, en Inde

Dans la cosmologie mexicaine, le jaune d’or est la couleur de la peau neuve de la terre (rien d’étonnant donc à ce que les Tacos aient débarqué chez nous – et que les Tortilla aient remplacé nos bonnes vieilles chips ! je me demande d’ailleurs ce qu’en pense la Polenta…)

Le jaune est donc la couleur de l’éternité

Côté chair

Le jaune est associé à l’adultère (d’ailleurs je n’invente rien : le trompeur a les dents jaunes, a des auréoles jaunes sur ses t-shirts blancs et aussi dans son caleçon, n’est-ce pas ?). Bref, le jaune est associé aux traîtres en général, à toutes les formes de traîtres, les traîtres des blanches, les traîtres de Maastricht, les traîtres de vaches … (quant à moi j’avais pas l’air conne avec mon petit bouquet de renoncules jaunes à mon mariage)

Le jaune est donc aussi la couleur de la dissimulation

Enfin moi ça ne m’empêche pas d’aimer le jaune, solaire, astringent, le jaune c’est plein de vie, hein ? qu’en penses tu mon poussin ?

‘Tendance jaune’ sur la photo :

- vernis Nars Kismet
- Chaussures Sessun
- Imperméable Stella Mc Cartney
- Eames chair base eiffel
- Robe en soie Marni
- Table Lalinde Sentou
- Broche Trefle Yazbukey
- Soutien gorge Proenza Schouler
- Sac shopping Orla Kiely
- Ombre à paupières Sparkling gold Shu Uemura

Vous aimerez aussi:

J'ai testé voyage voyages !

Une vivante virée chez vitra.

23 décembre 2010
IMG_02591

1, Rue Charles Eames, Weil am Rhein

Sur les traces de mes designers préférés, Charles et Ray Eames, Georges Nelson, Hella Jongerius, Jasper Morrison, Isamu Noguchi …  Le showroom est simplement magique, fait de maisonnettes de verre empilées au bord du chemin, et au fond du jardin le campus se déploie, immense, et entièrement dédié au fabricant et éditeur de design le plus célèbre depuis les années 50, avec le Design-museum (Frank Gehry) les bureaux, l’atelier, la production.

La nature ou la ville sont invitées à tous les étages, grâce aux pignons de verre…

les murs de verre sont bons pour les yeux

et le temps hémophile coule… (Alain Souchon) – les Clocks de G. Nelson

polypropylène VS  fibre de verre, pour moi c’est tout vu

Réédition VITRA en polypropylène recyclable des chaises Eames en fibre de verre éditées par Herman Miller aux Etats Unis entre les années 50 et 70, sur base Dowel (pieds en noyer) ou Eiffel (pieds métal), ainsi que le fauteuil à bascule RAR. C’est simple, vous avez le choix- au rez de chaussée – entre tous les piètements existants, et plus d’une centaine de couleurs de coque vous font méchamment de l’oeil !

C’est vrai que je préfère nettement l’authenticité de la fibre de verre qui met à mon sens encore plus en valeur le dessin des Eames, sa densité et sa transparence n’ont rien à voir avec le plastique. En vraie amoureuse, j’ai déjà un certain nombre de ces incroyables chaises, éditées dans les années 6O, dont un rocking chair, et tout ce joyeux monde est habillé de jaune citron! Bien sûr rien à voir avec un quelconque grief contre le propylène Vitra qui continue toujours de donner vie à ces petits bijoux de design industriel.



fauteuils à la coque

l’architecture nature, sont forts ces suisses!

double ciel

l’ombre du doute

Plus aucun doute, je m’installe ici

Vous aimerez aussi:

Enjoy this blog? Please spread the word :)