Browsing Tag

Margiela

J'ai testé voyage voyages !

Carnet Anversois

1 décembre 2013

Les Rebelges

Nous étions toutes les quatre à ANVERS mercredi dernier. Quand je dis toutes les 4, c’est moi, ma rhino, ma sinusite et ma pharyngite. Comme ça, ensemble, soudées, comme les doigts de la main (gelés) comme les amygdales (qui doublent quand elles sont en feu, ah bon vous ne saviez pas ?). Une team quoi !

 

Et je ne regrette pas une minute, tellement c’était beau, bien, bon. Dépaysant presque. Pas de François Hollande qui fout le moral à Z ici. Des commerçants qui assument leur supplément de hype, ils savent eux. Une signature, une raison de faire venir. De la création, du cher et du moins cher, du moche (oui le Meir c’est moche) et du fashion (Le Fashion Department de la Royal Academy of fine arts, et des boutiques transversales à tomber). Mais toujours arty.

 

Je dis transversales car c’est le nouveau wording pour Concept Store. Car il s’agit bien de cela, mixer des produits de tous les genres avec l’oeil pour les sélectionner, et l’art de les faire cohabiter. J’en ai marre des concepts stores.

Ce fut rapide, aller-retour dans la journée, et j’ai tout fait à pieds. J’ai même retrouvé ma petite cousine – étudiante dans la célèbre école de mode – pour déjeuner d’un KROK pas cher du tout et de soupes chaudes dans une tarterie cosy du quartier de la mode, près du Musée, que j’ai pris soin avant bien sûr, d’aller visiter.

 

Un panorama de la création flamande et belge depuis 50 ans. Des silhouettes avec un style inimitable. La muséographie raconte l’histoire de ces créateurs célèbres aujourd’hui (Margiela, Ann Demeulemeester, Dries Van Noten, Véronique Branquinho…) en dévoilant leurs dessins d’étudiants. Touchant.

Puis, le Palais de la Mode où les équipes merch de DRIES VAN NOTEN y installaient des plumes d’autruche colorées et animées, pour qu’elles puissent faire la roue en vitrine : « achetez nous, shoppez moi ! venez faire vos gifts chez Dries « ! il m’a semblé qu’elles criaient (mais y avait du vent).

 

 

C’est là que j’ai entamé mon tour sérieusement. (j’avoue m’être épuisée à vouloir prendre le métro depuis la gare le matin – 45 minutes de perdues ! – que c’est mal foutu, tu retrouves pas les lignes et que en clair ça pue de la raie niveau transport)

Flamant 

chocolaterie Dominique Persoon

Boutique HADHI

Because Fair is Beautiful

Des boutiques (une deuxième à GAND)  avec une dimension équitable qui semble réelle – pas comme d’autres – si à tout hasard vous voyez de qui je parle - qui travaille avec des coopératives d’artisans au Kenya, aux Philippines, ou en Colombie, impliquant des projets pour l’accès à l’eau potable ou des rémunérations justes.

J’y ai vu des paniers tressés et tie and dye magnifiques, des cocottes culinaires en argile noire de Colombie, un tabouret de je ne sais où mais avec des pieds fluo archi désirables et puis j’ai acheté un petit sac à main incroyable en bois et en laine bouillie de chez ONTWERPDUO pour me faire plaisir et me la péter dans le Thalys avec des sacs de shopping.

   

 

 

 

Passons sur la boutique Petit Pan, dans la même rue, parce que au fond ce n’est ni flamand, ni belge. C’est créatif mais parisiano-chinois

 

Garde Robe nationale

 

Une boutique pleine de marques locales, plutôt moyen / haut de gamme, avec un sens des couleurs que je n’ai vu qu’ici. Des accords très particuliers dans les tons, qui me parlent. Du vert sapin et de l’orange fluo, des gilets tie and dye.

 

 © R. Vandekerckhove

J’ai craqué pour une maille d’une créatrice belge ROOS VANDEKERCKHOVE, beige, bien douillet avec du jaune et du pink fluo. J’y ai découvert la marque JUST IN CASE, que j’ai adoré, pour les girls sans chichi, avec des imprimés graphiques, des cardigans, et des robes très féminines (environ 160 euros). Sinon, les chaussures ont l’air folles ! je reviendrai cet été.

A signaler de belles pièces pour la marque Magdalena. Moins surprenant, des marques comme CLOSED, ou TARA JARMON.

 

« Nan mais attends, tu devineras jamais ce que la prof de jupe à godets m’a dit c’te P*** ?!! ?? »

YOUR

 

 © Instagram YOUR

Décidément, ils aiment bien le mixage les belges. Une boutique « transversale » encore, avec des objets, des cadeaux, de la mode, des accessoires, et même un coiffeur. Notons au passage : Grosse tendance sur le jeu de Memory. allez savoir pourquoi, mais mettez en sous le sapin, moi j’dis. Allons y gaiement : Acne, Cire Trudon, Dr Vranjes, Pop up, DOIY Design, Suck UK, Kikkerland, Ibride, Korres, Timex, Bellerose, Delo, Comme des garçons …

 

Grote Markt

La big place que toutes les villes ont. En ce moment, les petites maisonnettes du marché de noël étaient en train de s’y installer. ça ressemble aux villes du NORD et à Bruxelles.

 

 

 

 

 

The Recollection

 

 

Plus qu’une boutique, un cabinet de curiosités. Nichée au coeur du quartier des antiquaires, the Recollection est apaisant, et foisonnant. Blanc, juste ce qu’il faut d’usé, de design et de tranquilité. Des tables peuplées de parchemins, des lampes,, des bougeoirs en cuivre, de la vaisselle, des petits meubles. On y trouve The Gentle Factory, Piet Hein Eek, Studio simple, Jars, Textiel Museum Tilburg, Aesop.

 

Les vitrines des antiquaires de la Kloosterstraat, des petits airs de nature morte flamande

Graanmarkt13

 

 

Magnifique maison au bout d’une arrière place. Une perle blanche jusqu’auboutiste, avec sa boutique au rez de chaussée, son restaurant au sous sol, et une galerie au 1er étage. C’est l’expérience 13 : des cabines d’essayage confinées, où l’on est enroulés par un escargot de lin, une offre mixte et mixée, raffinée et parfois décalée, des senteurs qui font rester. Hay, Midori, Santa Maria Novella, Anne Claire Petit, Marni, Isabel Marant Etoile, et des designers amis présentant leurs derniers objets.

 

 

Et hop, sur le retour vers la Centraal Staation (tout A deux A là baas) je suis vite passée m’aacheter un Diaamant et je suis rentrée  !

 

Vous aimerez aussi:

Fashion & Design Tendances Lab

La mode des Harpies

9 juin 2013

Fetish Fashion

En temps de crise, on aurait tendance à se recentrer sur la communauté, le troc, l’Humain. Ou bien pas du tout ! moi je pencherai plutôt du côté des « pas du tout » tellement je trouve l’humanité encore plus avide, cruelle, et manipulatrice qu’en période de croissance. Ce leurre du bien vivre ensemble, tu parles; alors que chacun pense à son petit confort, son petit intérieur, son grand week-end, son dressing, son assiette, son chiffre d’affaire ou sa cellulite. Pour célébrer en beauté mon come back sur la toile, j’ai voulu penser à celles qui vous stressent, vous polluent, vous harcèlent, bref vous veulent du mal. Chacun sa Harpie, boss, ex, voisine, collègue, prof, conseillère syndicale, banquière, concierge, moi évidemment j’ai la mienne. Mon boulet, mon fardeau.

Dans la mythologie grecque ou romaine, les Harpies sont les filles de Thaumas et de l’océanide Électre. Elles sont au nombre de deux, parfois trois : Aelo (ou Nicothoé) dite Bourrasque, Ocypète (qui r… & qui p…) dite Vole-vite et Podarge (ou Céléno) dite Obscure. Elles n’agissent jamais vraiment toutes seules, forcément, elles montent les uns contre les autres, et sont souvent idées par un chiard sur qui on peut toujours compter pour « rapporter », pour accuser et/ou faire monter la purée dévastatrice… Oui oui c’est de toi dont on parle, dévoué assistant Harpie-culteur. Tu n’es pas tout à fait crétin, tu te reconnaîtras. Où en étais-je ? Oui, les Harpies sont des divinités de la dévastation et de la vengeance divine. Plus rapides que le vent, caquetantes, elles dévorent tout sur leur passage, ne laissant que leurs excréments. Voila votre vie couverte de crottes de harpie…

Elles représentent les parties diaboliques des énergies cosmiques, sont les pourvoyeuses de l’enfer par des morts soudaines et symbolisent les obsessions vicieuses, autant les tourments obsédants, que les remords d’ailleurs (lueur d’espoir ?).

Les harpies ont généralement un corps ailé d’oiseau et une tête de femme. La mienne a des chaussures SAN MARINA. Ces sales « Chiennes de Zeus » volent les âmes des morts et pire : vole les enfants ! Globalement elles nous tourmentent par leur méchanceté incessante. Elles habitaient les îles Strophades, dans la mer d’Ionie, sur la côte du (Poh poh poh !) Péloponnèse. La vôtre habite peut-être en dessous de chez vous, crèche dans le même bureau, le même hameau ou partage votre déjeuner dominical. Virgile les situera même à l’entrée des Enfers avec les autres monstres (et les moutons seront bien gardés).

En MODE ça donne quoi ? un nouveau monde de masques, d’armures, de corsets, de tabliers et perruques; d’ongles griffus et de talons échassiers. Une mode qui utilise la couleur de notre propre peau pour faire croire que nous sommes nus, qui explore la peau comme un matériau et le squelette comme source d’inspiration pour des vêtements qui illustrent la nudité en utilisant par exemple des protèses (j’aimerais bien voir celles d’Angelina Jolie à ce propos). L’idée de transformer le visage et le corps est devenu un fétichisme majeur : l’évolution de la mode de demain…

 

visuel en bas à droite © Marcel van der Vlugt

 

Iris Van Herpen

Jean-Paul Gaultier, en 2009 (déjà !)

Les matières sont très importantes : le cuir, le latex, le vinyle, le velours, le satin, la dentelle… Le toucher de certains tissus peut même raviver les souvenirs de l’enfance.

 

Yiqing Yin

La marque Dolce & Gabbana est très fétichiste dans son genre, elle travaille la spiritualité, la dentelle, le jeu de jambes, et la mise en scène baroque.

 

Le masque qui déforme, « réforme » le visage … Et aussi la perforation au laser, l’arrivage de l’impression 3D pour retravailler la matière. Les patchworks seront aussi très présents, beaucoup de mélanges de tissus et de textures donc. On va retrouver les matières qui constituent les peluches aussi. Esprit enfance, doudou fétiche forcément.

 

Margiela, AH 2013

 

Paloma Faith on stage in Manish Arora

 

Il y a un retour important du volume dans la mode. On a vécu pendant 10 ans avec des ballerines, les femmes ont maintenant envie de hauteur. Tout ceci a des répercussions sur la chaussure qui devient plus haute, plus volumineuse.

 

 

 La harpie donneuse de coups de pieds, Iris Van Herpen

 

Ceci vous aidera peut-être à les reconnaître, bien qu’à première vue, ou à vue de nez devrais-je dire : traquez surtout l’haleine fétide qui s’échappent de leurs bouches pleines de jugements, de reproches et de propos fallacieux. Un conseil : piquez leur des plumes pour prendre de la hauteur … BEAUCOUP de hauteur.

De là où vous êtes, vous êtes HEUREUX,

Pas elles.

HARPIE BIRTHDAY !

Vous aimerez aussi:

Fashion & Design J'ai testé

Grande cuisine, Haute couture

13 juillet 2011

Premier cabinet de curiosité culinaire

Faire dialoguer la mode et la gastronomie… C’était le week end dernier, dans les jardins du Palais Royal. En digne représentante de l’IfM, j’y étais !

Défilé, parfum, tendances, saisons, savoir-faire …Quand les passerelles se forment entre ces deux mondes, un vocabulaire parfois similaire, un lien commun : le travail de la main.

Des chefs (Olivier Roellinger, Michel Troisgros, Jean François Piège …) des hommes de la mode (Martin Margiela, Jean Claude Ellena, Alexandre Vauthier …) des photographes, des scénographes, des auteurs, des designers et des odeurs … de pâtisserie, de cuisine.

MMmmmhh …

Et vive les « Bouchées double » !

Des voies pas encore évidentes à saisir pour tout un chacun, des scénographies qu’on aurait souhaité plus grandioses, mais une première édition qui aura eu le mérite de poser enfin la réflexion sur le sujet.

Vous aimerez aussi:

Fashion & Design Tendances Lab

Mister Fashion

26 avril 2011

Et eux alors, qu’est-ce qu’on leur fait acheter au Printemps ?

Déjà je vois deux règles, va falloir qu’ils acceptent de transpirer parce que :

1. pas de chemisettes

2. pas de sandalettes

De la dictature, vous me direz ? soit, je nuance : si il y a envie de manches courtes ce sera polo, si il y a envie d’orteils à l’air ce sera tongs (et pis c’est tout)… Messieurs, on préfère carrément que vous assumiez l’été ! Dites vous simplement : ‘mais qu’est ce Jake Gyllenhaal ferait à ma place ?!’

Je reprends donc mon exercice fétiche de la liste mais pour EUX cette fois, et ça donne quoi ?

Quoi de plus sexy qu’un homme en jean franchement (une femme en jean peut être), alors ce sera pour eux comme pour moi : la coupe slim d’Acne

sur le jumeau de net à porter, Mr Porter c’est ici

Ensuite indispensable : la chemise, blanche , slim fit, impeccable comme celle de J+ chez Uniqlo

par ici la perfection !

L’option casual ne prend-elle pas sa pleine expression dans une marinière Petit Bateau ?

50 € What else ?

Si on assume, moi j’aime que les hommes prennent leur pectoraux pour des jardins, alors …

Nulle par ailleurs que chez Paul Smith pour fleurir son torse !

On passe aux shoes si vous le voulez bien, c’est qu’ils deviennent de plus en plus pointus nos men question fashion…

bien sûr j’ai une passion pour les derbies bicolores, mais peu de garçons en portent,

alors tanpis je les aime aussi en Stan Smith

ici le modèle 2 chez Adidas

ou alors en boots, celles de Paul Smith sont à tomber, elles ont d’ailleurs souvent une doublure rouge ou violette

juste là

Il faudrait songer à accessoiriser tout cela ! pour commencer un parfum avec de la personnalité, qui sent bon mais pas trop (quand ça cocotte c’est out), une odeur présente mais qui pourrait se rapprocher d’une odeur personnelle, bien à soi, bref ce petit supplément de nez qui trouble et qui fait qu’on aime s’y enfouir…

il y a toujours l’eau de Cologne Acqua Di Parma

mais surtout celui-ci que j’ai reniflé récemment, Untitled de Martin Margiela

une odeur de mâle pas macho, l’effluve d’une cigarette juste allumée, mais sans les méfaits du vrai tabac, cette odeur de fin de journée, où il ne reste que le mélange de lui et du parfum, du musc je dirais et aussi un truc frais et rond … un peu féminin.

Pour respirer SON odeur, va falloir habiller SON cou

avec un petit chèche Agnès b.

Si toi cher lecteur Homme tu es un vrai fashion addict, alors tu noueras autour de ton cou un vrai Bow, d’une vraie marque de dandy… avec une chemise à carreaux un peu preppy, (et le cheveux en bataille siouplait), tu seras le phoenix de ton bureau.

chez les Brooks Brothers, tu iras, et le mini BB strip bow tie … tu choisiras

Enfin pour nous accompagner en terrasse et protéger tes yeux (que tu as de fort jolis) surtout quand ils ne regardent que nous (et pas du tout les gros seins qui passent)

chez Tommy tu iras, te choisir une paire de lunettes de soleil, pour compléter ta tenue de pur canon

Tommy Hilfiger oeuf course !

Puis parce que tu n’as peur de rien, tu opteras pour la montre la plus fashion du moment,

dans un coloris bien pop et un poil fluo

bien sûr c’est ici

Enfin pour terminer cette belle liste qui donnerait envie à une femme d’être un homme, je trouve qu’il manque un petit quelque chose… voyons, un beau chapeau. Celui de John évidemment !

John Hats sur matchesfashion.com

Et comme je ne veux pas d’histoire avec vos moitiés, je vous laisserai seuls Messieurs choisir vos sous vêtements

car d’expérience, il ne faut pas trop faire les cons dans le choix des caleçons !

Vous aimerez aussi:

Enjoy this blog? Please spread the word :)