Browsing Tag

Parfum

Fashion & Design L'air du temps

Chriss(àla)Mass

14 décembre 2013

Le challenge de la boutique cadeaux

Consommer n’est pas un défi, c’est une mauvaise habitude. Le défi d’aujourd’hui c’est pouvoir s’adonner à sa mauvaise habitude. Le défi d’aujourd’hui c’est de pouvoir juste le faire. Pouvoir offrir, s’offrir un peu de plaisir. Ah le plaisir d’offrir !

Et j’ai nommé le bon vieux cadeau de noël. Il est un challenge à lui tout seul, le cadeau de noël, pour sa facilité à correspondre à son destinataire, par l’âme qu’on y met en l’achetant pour quelqu’un de spécial, de précis. Et on est quand même un paquet à le râter  (paquet cadeau ha ha)! chaque année.

Mais la faute à qui aussi ? hein ?

La boutique cadeaux de certains points de vente. Juste déprimante, sans parcours, sans histoire, sans service… SANS RÊVE. Même Muji se casse plus le tronc à proposer du papier cadeau, des fois qu’on serait sympa, et qu’on offre un petit plus pour emballer la chose.

ça sent le sapin, Noël c’est dans 10 jours !

Quelques idées de dernière minute

(cliquez sur les marques, j’ai mis des liens ! Merci qui )

Le Félixou

j’ai trouvé un CD d’enfer, du rock remasterisé berceuse, chez Popnbaby et ça envoie du petit pot !

Pour le p’tit Félixou j’ai choisi LES PIXIES de ma génération. Mais il y a aussi Kiss, U2, Les beatles …

 

 

KIDS : pour le mien et ceux des autres. Petits et grands enfants

 

 

 

 

Entre 20 et 180 euros : skate étagère, Leçons de chose, tipi Nobodinoz, vaisselle Donna Wilson, casque de pompier (dans tous les magasins d’accessoires fêtes et déguisement), lampe nounours Egmont Toys chez Pop-Line, Tapis tigre Antik Batik les Enfants du design, jeu de morpions en bois, Les jouets libres, mini chaise Panton chez Balouga

 

Et sinon, pour les amoureux du design et les fous de déco : la sélection MAISON

 

 

 

 

de 18 à 2 000 euros (c’est la chaise qui plombe la moyenne !). Lampe volant Atelier d’exercices, chaise LCW Calf Eames chez Silvera, bougie Tallow de Ontwerpduo chez Conran Shop, Mug Big tomato, bougie APC, vases et suspension béton, SERAX, robot édition Ladurée Kitchen’aid et Cocotte Le Creuset aux Galeries Lafayette Maison

 

Pour ELLES

 

 

Entre 15 et 200 euros. Lunettes, carnet, trousse Mon petit plus, cadre vue d’avion Teev, Horloge Georges Nelson VITRA ou Sentou, Parfum Dr Vranjes, bracelet  Stéphanie Jewels, couette HAY chez Madeindesign

 

POUR EUX

 

 

 

de 55 à 600 euros. Noeud papillon en bois, Oncle pape, Vélo Forbes pour Public, coffret Pilot en bois, cirages multicolores Mulard, bracelet ancre MIANSAI, accessoires de salle de bain, Men’s Society, seau à champagne Mauviel au BHV/Marais, Casque Beats

Stylé, Blanc, Alsacien, Pugilat, avec enfants ou avec adultes, seul ou à plein, Happy X mas à tous !

Vous aimerez aussi:

Love +++ Tendances Lab

Fashion & friends

9 septembre 2012

La mode trahit-elle nos comportements entre copines ?

Les copines c’est la vie. Indispensables à notre organisme, elles sont notre air, nos repères. Aussi essentielles que de s’habiller. les vraies, les bonnes sont toujours là. Auraient-elles un profil mode nos copines ? peut-on reconnaître à ses vêtements une vraie copine d’une fausse ? après une enquête approfondie auprès de mes semblables, et de nombreux témoignages, je me lance, je ponds un post moitié fallacieux, moitié vérité vraie, mais où j’ai appris beaucoup sur … moi même.

Je ne parle pas ici des moins de 20 ans qui se clonent pour faire joujou et qui s’envoient des ♥ ♥ à tout bout de champ en confondant liens du sang avec les autres.

Toute ressemblance avec des personnages connus est donc totalement fortuite.

1. La CO Ltd.

La Best quoi ! Elle nous tient les cheveux lors des orgies pour qu’ils ne fourchent pas dans la cuvette des toilettes, nous écrit des cartes postales avec des coeurs et des réflexions philosophiques sur les abdos des italiens du sud, vient nous voir à l’hôpital en pleurant mais avec du Campari, nous rend propres les petits hauts qu’on lui prête, ne porte pas le même parfum que vous, complimente vos tenues, vous offre des petites merdes de ses vacances sans vous (elle connaît votre passion pour les petites merdes et le piment d’Espelette aussi). Elle est même heureuse pour vous quand vous réussissez à en finir avec l’acné, quand vous êtes amoureuse ou que vous parvenez enfin à garder votre sang froid au travail.

Il existe un ENORME avantage à fréquenter une CO Ltd. Certes, elle est plus raisonnable que vous (c’est pour ça que vous vous êtes choisies je vous le rappelle, elle a besoin de fantaisie, vous avez besoin de sagesse) elle se laisse volontiers embarquer dans vos conneries.

Autre avantage : le benchmarking affiche une putain de ligne Océan Bleu, je m’explique : aucune concurrence ! Vous pouvez pouffer ! et pourtant : – je ne vais pas déroger à la règle selon laquelle j’ai, depuis mon jeune âge la fâcheuse habitude de dire ce que personne ne dit et que pourtant tout le monde pense (une grande gueule clairvoyante dirons nous, mais une grande gueule qui aurait bien des fois gagné à la fermer BREF ) – pas qu’on se cherche un faire valoir, ou une amie moche mais avouez, on ne s’est jamais aussi bien entendu avec un être du même sexe que si celui ci ne représente aucune menace pour nous – CQFD – (ceci ne signifie évidemment rien pour une catégorie de population en dessous de 25 ans, qui se refile meufs, mecs et HPV sans état d’âme)

Même si vous vous rejoignez sur certaines nombreuses valeurs essentielles, avec votre Best Copine, aucun des univers de vos vies n’est en concurrence frontale, ni la médecine, ni le mec, ni le style, ni la façon de vivre, ni les enfants, ni la façon de boire son Campari, ni la profondeur de bonnet, ni le ménage, ni la coiffure. Souvent elle est plus âgée ou plus jeune. ET C’EST POUR ÇA QUE ÇA MARCHE !

Le look de la CO Ltd. : Les valeurs sûres.

Un sens aigu des couleurs, des accessoires à tomber, elle porte plein de bracelets, des robes en maille, des sandales compensées. C’est chic, c’est fun, c’est efficace. Indépendante, et sûre de ce qu’elle aime, elle a le souci du détail, mise sur ce qu’elle a de mieux, et sur sa tenue traîne toujours une petite broche, un badge sur son sac en toile, un maquillage simple mais réussi, des grosses lunettes blanches, un slim bien coupé, une barrette écolo ou un mouchoir imprimé de chez Maison Georgette.

Sac Beaubourg La Bagagerie

broche Magic Banana Alice Hubert sur l’Exception
2. La COPIpine

Vous vous entendez à merveille. Chacune son territoire de chasse, elle aime les blonds vous fondez sur les bruns. Elle est blonde et vous êtes brune. La plupart du temps. Peu de disputes pour choper, vous plaisez à ceux qui vous plaisent, et elle se fait draguer par ceux qui ne vous intéressent pas. La plupart du temps. Chacune a des avantages que n’a pas l’autre et vice versa. Ça s’équilibre. La plupart du temps. Elle a des seins, vous avez le visage, elle a la hauteur, vous avez le cul rebondi. Ça fonctionne. La plupart du temps.

Les choses se dérèglent quand l’une se case en général, et là ÇA FOUT UN DE CES BORDEL !  Réaction : Un vrai sevrage, faut gérer le manque, faut tenir, les sueurs, les tremblements… celle qui roucoule doit trembler dans son sommeil ou aux WC tout au plus et ne se rend même pas compte de ce vide énooooorme (la garce). Mais quand viendra le moment où elle rêvera de virées copinesques au Bus Palladium, et d’apéros interminables… Elle comprendra. Celle qui reste célib’ se tape en général une gentille petite déprime remise en question le temps d’un week-end à coup de  Ben & Jerry et puis HOP ! c’est reparti.

Le trublion est brièvement présenté, mais ça peine à décoller, l’ambiance n’est pas la même, d’ailleurs disons le tout a changé, la fille libre comme l’air ne peut s’empêcher d’envoyer ses codes de fille libre comme l’air au trublion … bref, après les décolletés, les oeillades, les mains baladeuses à l’avenir les virées se feront toujours entre vous et la COPI pine.

Le look de la COPIpine : sexy imprévisible

Vous avez certains goûts fashion en commun, mais c’est pas le matériel qui vous lit, c’est la façon de penser, de vivre, de s’amuser, de parler, de travailler, de faire des conneries, c’est aussi pour ça que ça marche ! Elle sera donc sophistiquée si vous ne l’êtes pas, s’habillera ras la touffe si vous êtes en slim, boira du rosé quand vous siroterez du rouge, et sera plutôt ethnique si vous vous la jouez basique. Difficile à repérer de l’extérieur donc. Attention La COPi pine a tout à fait les qualités adéquates pour devenir la Best Co ltd !

Escarpins, L’autre Chose sur Shoescribe

Top Glitter Michael Kors
3. La COPIqueuse

Un genre très spécial que cette Copine là … pas méchante au fond, elle a beaucoup d’amis, d’ailleurs elle pourrait être chef produits chez Ikéa tellement elle range, compartimente … petits tiroirs d’amis, étagères de potes, confituriers de connaissances, casiers de camarades. A sortir en toute occasion. Mais elle vous fera toujours croire que VOUS, vous n’êtes pas rangée comme les autres, que vous êtes sur le dessus du panier, parmi les meilleures. (quelle P*** ! ) On ne peux pas lui en vouloir, elle en l’occurrence, en veut toujours plus, requeste votre mec sur Facebook alors qu’elle ne l’a vu qu’une fois, vous pousse VOUS pour être à ses côtés pendant les diners et sorties week-end, lui parle à une distance approximative de 5 cm, et lui met ses seins devant le nez car elle sait que les vôtres sont – hors grossesse – moins généreux disons (et soyons garce jusqu’au bout, parce que ma foi c’est bien son seul atout, voir ci dessous)

Vous ne la virez pas parce que, disons le, elle est moche. Et vous compatissez. Vous contribuez donc à nourrir son fol espoir de séduire tout court, et qui plus est ce qui est encore plus facile à convoiter : votre amoureux ! Le pire c’est que vous ne vous en méfiez pas, et que ce sera pas la première fois qu’on verra un type tromper sa nenette avec un cageot !

Le look de la COPIqueuse

Moche peut être mais pas totalement dépourvue de goût. Cela la sauve d’une certaine manière, sauf quand les knacki balls qui lui servent d’orteils sont rangés dans une paire de sandales compensées. Elle porte des fringues de créateurs inconnus chinés sur des salons spéciaux pour créateurs inconnus, et d’autres pièces un peu exubérantes qui font d’elle la copine sympa un peu fofolle qu’on invitera toujours aux soirées. Il n’est donc pas impossible de la croiser en fourrure rose, ou avec un chapeau qu’on croirait sorti d’un panier de légumes anciens chez le primeur, avec des coloquintes et des coccinelles dessus.

Manteau en laine bouclée Rose (de chez Rose) J.Crew

Chapeaux Céline Robert
4. La COPIstache

Une histoire impossible, puisqu’entre vous il y a de l’envie. Ne cherchez même pas, c’est souffrance et douleur assurées. Ici c’est un peu  l’histoire « du cochon qui devient apprenti charcutier » comme dirait l’autre saucisson sur RTL2. Une amitié de faussaire, une course à la contrefaçon. L’une aimerait être l’autre, et l’autre voudrait avoir la vie de l’une. Le coup de fil chaleureux devient séance de critique et jugements une fois le combiné raccroché. Prenez de la distance, vous n’êtes pas faites pour vous entendre, encore moins pour vous écouter.

Son Look

Le vôtre … (en moins bien ou en mieux)

6. La COPIrate

Je vous vois là bas … déjà en train de faire les malines « genre moi j’en ai pas » !

Teuh teuh teuh, dans les grandes villes personne n’ose l’assumer, mais on a tous une ou deux COPIrates, zéro investissement, zéro importance, avec qui on va déjeuner ou prendre l’apéro pour passer le temps, demander un service, yeuter en terrasse, se faire présenter des nouveaux garçons, pour éviter des collègues ou juste pour écouter d’autres vies, d’autres lamentations… Des profils très hétéroclites, anciens collègues légèrement intimes depuis qu’ils ont géré vos mails pendant une semaine d’arrêt de travail, vagues connaissances qui pourraient devenir confidentes, ou clientes … who knows ? ancienne camarade de classe qui rassasie votre curiosité sur comment elle a résussi / râté sa vie ? copine d’enfance qui veut se racheter après vous avoir salement abandonné à 16 ans et demi et tout specimen ravi de parler de lui pendant une heure, en racontant plein de mensonges parce que le degré d’intimité proche du sous sol le permet … Là aussi aucune concurrence, la COPIrate peut être mieux habillée que vous, telle une fashionista, comme être habillée tel un sac avec des pompes Camper. Ce n’est pas une question de moyens, c’est une question de goût.

Le look de la COPIrate

C’est une fille laborieuse (elle déjeune à l’extérieur donc travaille), respectable (elle accepte de déjeuner avec une fille pour qui elle a zéro importance) et qui a le look qui va avec. Alors c’est quoi le look d’une perle comme ça ?

2 options :

a) Elle a réussi dans la pub, mais pas assez pour vous snober. Elle a une frange comme vous, et des vernis à ongles de folie divinement posés sur ses doigts de bibliothécaire. Pas de jean, un tailleur chic mais décalé, elle est jolie, mais donc a plein d’emmerdes de fille jolie (concurrence loyale et déloyale, complexe de supériorité au travail, pression de sa hiérarchie parce qu’on ne peut pas être ET belle ET pas con, par extension difficultés à se caser maritalement…) et se sent seule (d’où sa joie de déjeuner avec vous qui cherchez un job au passage). C’est une histoire d’intérêts ni plus ni moins. (en matant son poitrail je me dis que Purée moi aussi j’aimerais bien un pendentif  poupée de Servane Gaxotte !)

Poupée articulée lookée lapine, Servane Gaxotte

Lunettes de vue Marni sur Yoox

b) Malgré sa réussite, elle ne sait toujours pas s’arranger. Elle ignore le mot coiffeur, et dans son look pointe d’anciennes réminiscences de serre-tête et cols claudine… Le pantacourt est courant, la monture des lunettes improbable, pour les chaussures, on pourrait soupçonner un abonnement annuel chez Geox, ou chez Ecrase-merde et Cie parce que déjà l’année dernière le soulier semblait être issu de la même fratrie, y a de la consanguinité dans le dressing on dirait !

Vous aimerez aussi:

L'air du temps Love +++

Résurrection olfactive

15 juillet 2012

Le Re de Courrèges

Je dois avoir un pot en ce moment ! loin d’être pourri… COURRÈGES a exaucé mon voeu !

Courrèges a réssuscité MON PARFUM !

Premier parfum mythique de la marque (1971) … en rapport avec les premiers pas sur la lune et compagnon fidèle de mon cou et mes poignets : tadammmm (Re)voici EMPREINTE !

Ou comment REfaire du vrai neuf avec du bon vieux … je suis fan des RE, les REbirth, les REnouveaux, et les REstaurants. REmarque, un jour j’en ferai mon métier.

L’occasion d’aller dans la boutique historique, rue François 1er, écrin blanc – et glissant par temps de pluie- que je n’avais jamais visité. Sympa quand même le petit blouson vinyl bleu électrique à 890 € …

Empreinte donc … Même packaging, même flacon, je l’ai tant aimé que je n’ai pas encore osé le porter … il trône en relique dans mon salon depuis vendredi, peur que ce ne soit pas le même, peur d’être déçue, peur qu’il fasse vomir mon Marsouin…

Sérieusement vais-je retrouver les accords chyprés qui se mélangeaient si bien à l’époque à l’odeur de mes premières cigarettes ? vais je retrouver la rose bulgare ? la mandarine du brésil ? le jasmin ? la feuille de Patchouli ? et la bergamote de Calabre ? la mousse ? le cuir ?

Oulala grosse pétoche j’en ai des problèmes existentiels dans la vie.

Bon, on verra demain.

Vous aimerez aussi:

Fashion & Design J'ai testé

Grande cuisine, Haute couture

13 juillet 2011

Premier cabinet de curiosité culinaire

Faire dialoguer la mode et la gastronomie… C’était le week end dernier, dans les jardins du Palais Royal. En digne représentante de l’IfM, j’y étais !

Défilé, parfum, tendances, saisons, savoir-faire …Quand les passerelles se forment entre ces deux mondes, un vocabulaire parfois similaire, un lien commun : le travail de la main.

Des chefs (Olivier Roellinger, Michel Troisgros, Jean François Piège …) des hommes de la mode (Martin Margiela, Jean Claude Ellena, Alexandre Vauthier …) des photographes, des scénographes, des auteurs, des designers et des odeurs … de pâtisserie, de cuisine.

MMmmmhh …

Et vive les « Bouchées double » !

Des voies pas encore évidentes à saisir pour tout un chacun, des scénographies qu’on aurait souhaité plus grandioses, mais une première édition qui aura eu le mérite de poser enfin la réflexion sur le sujet.

Vous aimerez aussi:

L'air du temps voyage voyages !

Un avant goût de vacances #02

2 juin 2011

Légendes bretonnes

le vert et le bleu dans le même pays…

le sucre et le sel dans le même produit

le sourire de Cancale

dans la gousse … un grain

la Fée Viviane a les pieds dans l’eau

Olivier Roellinger a le coeur chaud

des fleurs dans le Coquillage …

Au comptoir des Indes, une étoile … de badiane

j’en connais des histoires de portails…

Vous aimerez aussi:

Fashion & Design J'ai testé

Beauty beast

9 mai 2011

Mes 10 produits préférés

Ah un petit sujet futile, ça faisait longtemps !

Aujourd’hui ni art, ni mode, ni food, on se fait belle, avec des produits pas très chers ET efficaces ! (efficacité : on se sent tout de suite plus à l’aise avec sa futilité).

Dans le lot, vous verrez il y a une espèce disparue, c’est un crève coeur pour beaucoup d’entre nous je sais… mais Courrèges l’a voulu ainsi.

Aujourd’hui donc on va parler de chiffres, non pas des 3 ors de Cartier, ni des 4 Fantastiques, encore moins des 7 merveilles du monde, ou encore à New York de la 5ème avenue, que neni, aujourd’hui notre chiffre c’est 10, et ils sont tous dans la salle de bain !

1. l’eye liner en gel de Bobbi Brown

Parce qu’il est juste pratique, facile à appliquer, au petit pinceau, tenace (résistant aux pluies diluviennes et aux madeleines pleureuses) et ses couleurs ressemblent à des Sfumato de Léonard de Vinci (bah finalement on va parler d’art quand même), mon préféré c’est Expresso, mais Sepia est tout aussi réussi. Un gel crème mat qui ne fait pas ‘calligraphie à l’encre de chine’ sur la paupière et qui évite de vous transformer en Panda le matin dans la salle de bain.

2. La crème gourmande pour les mains et les ongles de Caudalie

Parce que c’est la seule crème au monde pour les mains qui ne colle pas ! et qui ne fait pas papier de frite sur notre Iphone.

3. le Pro concealer de Shu Uemura

Parce qu’il camoufle tout ce qu’on veut cacher pardi ! cernes, imperfections, cicatrices … une pâte crémeuse, couvrante, mais légère, à appliquer au doigt et à choisir dans une teinte pas trop claire justement, sinon on révise sa théorie du truchement.

4. l’après-shampoing Formule 133 de Kiehl’s

Parce qu’il est le conditionneur rêvé ! il me suit depuis plus de 6 ans, il sent divinement bon la fleur d’oranger, sa texture est à mi chemin entre une crème et une gelée, et même si on a la main lourde, il ne graisse jamais les cheveux. Il ne fait qu’hydrater, faire briller, bref sublimer …

5. les produits solaires Clarins

Parce qu’ils sentent les vacances ! jamais produit solaire ne m’avait fait ça, l’hiver j’en mets quand j’ai froid, et j’ai l’impression que la plage vient jusque chez moi. Je vous conseille d’ailleurs les crèmes et les laits plus que les huiles.

6. la crème Goodbye Cellulite ! de Nivéa

Parce que (on a toutes de la cellulite merde !) après s’être fait avoir par des marques très chères qui font de douteuses promesses, la gel crème de Nivéa lui les tient, est réellement efficace et pas cher !! (il ne remplace pas 40 minutes d’elliptique non plus, faut pas déconner !) il a eu la meilleure note il y a deux ans dans le magazine ‘Que choisir’ OUI MADAME ! et si je vous disais à côté de quelles grandes marques, vous seriez bluffés. Cela dit, pour ne pas non plus descendre tout le monde en flèche, bien placé aussi, Diadermine et Liérac

7. le parfum Empreinte de Courrèges

Parce que c’est lui l’espèce disparue, et que je ne comprendrai jamais pourquoi ce parfum que j’adorais a été supprimé du marché. Reflet d’une époque peut être trop années 90, jus trop complexe à élaborer, ventes pas assez Dior business model ? je n’en sais rien… toujours est-il que l’on pouvait encore en trouver quelques rares flacons dans la boutique Courrèges, rue François 1er en 2009, mais que depuis c’est le néant !

8. le vernis strong & white d’Agnès b.

Parce qu’il rend lisse et translucide n’importe quelle matrice labourée. Une excellente base avant le rouge guerrier !

9. le shampoing Smooth Infusion de Aveda

Parce qu’il glisse sur le cheveu, le lave en douceur et l’hydrate. Bourré d’huiles essentielles, il embaume la salle de bain. je m’en suis même ramené un bidon d’1 litre des Etats Unis, où il est bigrement moins cher qu’ici (et plus facile à trouver je vous l’accorde)

10. la laque rouge pur d’Yves Saint Laurent

Parce qu’il est le basique de toute fille qui aime le vernis, il a tout bon : c’est le bon rouge, la bonne texture, le bon flacon bijou. Il n’a qu’un inconvénient, il fait dépenser plus en dissolvant tellement les pigments sont tenaces. Et n’oubliez pas, à conserver au frigo !

Vous aimerez aussi:

Fashion & Design Tendances Lab

La fashion food

5 mai 2011

Le beau dans le bon

Dans un contexte ultra favorable depuis ces 10 dernières années (Fooding, naissance du bio, Ecoles et cours de cuisine, émissions culinaires…) la gastronomie comme la mode, active les cinq sens.

© Massimo Gammacurta

Parce que c’est un sujet qui m’intéresse, outre le fait des collections de pâtisseries (il n’ y a qu’a citer notre alsacien P.Hermé – oui bon on va commencer à le savoir que je suis fière de ma région -) calquées sur celles de la Mode (à quand la Taste week en même temps que la Fashion week ? ça ferait peut être plaisir aux mannequins de manger un peu, non ?! )

© Fulvio Bonavia

… l’ingrédient si possible non modifié devient matière de mode, l’inspiration des vignerons, des chefs, est directement puisée dans l’imagerie de la mode (accessoires, bijoux, flacons ...). La preuve, dans les travaux de quelques artistes que j’ai repéré. Et notamment ce cher Fulvio dont j’adore le travail !

© Fulvio Bonavia

mais dans la famille Fashion Food il y a aussi Massimo … qui ensucre ou saupoudre nos géants de la Fashion, YSL, Gucci, Vuitton.

© Massimo Gammacurta

La ballerine aubergine, plus écolo que la ballerine souris de Marc Jacobs !

© Fulvio Bonavia

Enfin, ne voyez vous pas, comme qui dirait, un rapport entre ces deux univers ?

Ce n’est pas un scoop, les textures cosmétiques sont assimilées depuis l’antiquité aux textures culinaires, (parfois jusque dans leur composition) les argumentaires commerciaux ont puisé depuis bien longtemps dans le champ lexical de la gourmandise, les gloss sont sensuels et parfumés, les bâtons de rouge se font sorbet, les couleurs des palettes ressemblent à des sucres glace colorés …

Et puis pour rester dans le goût, il y a les élixirs qui envivrent, les alcools, les parfums … là aussi ça réfléchit sérieux sur le sens, sur le geste… Boire des extraits de fruits ou de fleurs avec modération comme un parfum précieux …

© cuvée Miss, Evelyne Labruyère, Château Mauconseil

Vous aimerez aussi:

Fashion & Design Tendances Lab

Mister Fashion

26 avril 2011

Et eux alors, qu’est-ce qu’on leur fait acheter au Printemps ?

Déjà je vois deux règles, va falloir qu’ils acceptent de transpirer parce que :

1. pas de chemisettes

2. pas de sandalettes

De la dictature, vous me direz ? soit, je nuance : si il y a envie de manches courtes ce sera polo, si il y a envie d’orteils à l’air ce sera tongs (et pis c’est tout)… Messieurs, on préfère carrément que vous assumiez l’été ! Dites vous simplement : ‘mais qu’est ce Jake Gyllenhaal ferait à ma place ?!’

Je reprends donc mon exercice fétiche de la liste mais pour EUX cette fois, et ça donne quoi ?

Quoi de plus sexy qu’un homme en jean franchement (une femme en jean peut être), alors ce sera pour eux comme pour moi : la coupe slim d’Acne

sur le jumeau de net à porter, Mr Porter c’est ici

Ensuite indispensable : la chemise, blanche , slim fit, impeccable comme celle de J+ chez Uniqlo

par ici la perfection !

L’option casual ne prend-elle pas sa pleine expression dans une marinière Petit Bateau ?

50 € What else ?

Si on assume, moi j’aime que les hommes prennent leur pectoraux pour des jardins, alors …

Nulle par ailleurs que chez Paul Smith pour fleurir son torse !

On passe aux shoes si vous le voulez bien, c’est qu’ils deviennent de plus en plus pointus nos men question fashion…

bien sûr j’ai une passion pour les derbies bicolores, mais peu de garçons en portent,

alors tanpis je les aime aussi en Stan Smith

ici le modèle 2 chez Adidas

ou alors en boots, celles de Paul Smith sont à tomber, elles ont d’ailleurs souvent une doublure rouge ou violette

juste là

Il faudrait songer à accessoiriser tout cela ! pour commencer un parfum avec de la personnalité, qui sent bon mais pas trop (quand ça cocotte c’est out), une odeur présente mais qui pourrait se rapprocher d’une odeur personnelle, bien à soi, bref ce petit supplément de nez qui trouble et qui fait qu’on aime s’y enfouir…

il y a toujours l’eau de Cologne Acqua Di Parma

mais surtout celui-ci que j’ai reniflé récemment, Untitled de Martin Margiela

une odeur de mâle pas macho, l’effluve d’une cigarette juste allumée, mais sans les méfaits du vrai tabac, cette odeur de fin de journée, où il ne reste que le mélange de lui et du parfum, du musc je dirais et aussi un truc frais et rond … un peu féminin.

Pour respirer SON odeur, va falloir habiller SON cou

avec un petit chèche Agnès b.

Si toi cher lecteur Homme tu es un vrai fashion addict, alors tu noueras autour de ton cou un vrai Bow, d’une vraie marque de dandy… avec une chemise à carreaux un peu preppy, (et le cheveux en bataille siouplait), tu seras le phoenix de ton bureau.

chez les Brooks Brothers, tu iras, et le mini BB strip bow tie … tu choisiras

Enfin pour nous accompagner en terrasse et protéger tes yeux (que tu as de fort jolis) surtout quand ils ne regardent que nous (et pas du tout les gros seins qui passent)

chez Tommy tu iras, te choisir une paire de lunettes de soleil, pour compléter ta tenue de pur canon

Tommy Hilfiger oeuf course !

Puis parce que tu n’as peur de rien, tu opteras pour la montre la plus fashion du moment,

dans un coloris bien pop et un poil fluo

bien sûr c’est ici

Enfin pour terminer cette belle liste qui donnerait envie à une femme d’être un homme, je trouve qu’il manque un petit quelque chose… voyons, un beau chapeau. Celui de John évidemment !

John Hats sur matchesfashion.com

Et comme je ne veux pas d’histoire avec vos moitiés, je vous laisserai seuls Messieurs choisir vos sous vêtements

car d’expérience, il ne faut pas trop faire les cons dans le choix des caleçons !

Vous aimerez aussi:

Enjoy this blog? Please spread the word :)