Browsing Tag

vacances

Fashion & Design L'air du temps

Sous les sunlights des tropiques

16 mars 2012

La mode paradise

L’Homme est un être contrasté (surtout la Femme). Il suffit que le ciel commence à se dégager pour qu’une envie de tropiques arrive, «surfe» plutôt devrais-je dire … sur nos silhouettes et dans nos placards. En témoigne ce tsunami tropical qui est littéralement en train de nous tomber dessus cet été. Les nominés sont l’imprimé Hawaïen, et son cortège de palmiers, de fleurs de paradis, de sunsets qui font rêver !

Une des tendances phares de la saison, qui après s’être largement exprimée dans les années 90 (c’est pas parce qu’on a pas un buste noix de coco, qu’on ne doit pas oser l’imprimé cocotier !) fait un retour remarqué sur nos robe-chemises et nos t-shirts loose de l’été !  Une tendance qui fait appel à la fois au côté funky des sports de glisse, Kitesurf, Wakeboard … et au glamour du ‘je sirote des pina colada en bikini à la playa ’ … c’est léger, comme diraient les surfers «facile à rider», une mode qui sent le monoï et les embruns !

Zoé Karssen fait des séries exlusives de tops et sweats à palmiers pour net-a-porter.com, on retrouve le motif chez Kookaï, Sandro, des impressions de soleils couchant chez Willow, Versus, I love my t’s … ou de fleurs exotiques chez Stella Mc Cartney, Christopher Kane, Claudie Pierlot …

Les maquillages ont l’aspect mouillé : les bases de teint sont nacrées (Paul & Joe), les gloss sont sur lèvres ou sur les paupières (collection Paradise Agnès b. au CCB) on se fait un look wavy en tortillant ses cheveux au sel marin (Bumble & Bumble), et un teint hâlé avec le Sun beam de Benefit.

La plage elle, est évoquée par les tons sable des slim 7-8 ou des Chino beige (Sessun, Leon & Harper) ou des shorts miel doré (Aubin et Wills).

Bref, je crois tout est dit vivement l’été !

T-shirts : Sandro 125 euros, Christopher Kane 200 euros et Shine 65 euros – Tongs Slim Havaianas 30 euros – Base de teint Paul & Joe 27 euros – Sun Beam Benefit 20 euros – T shirt et débardeur Stella Mc Cartney 185 euros chacun – California Kissin à la menthe Benefit 15 euros – Short Aubin & Willis 88 euros – Shell Clutch Pieces 49 euros – Débardeur I love my t’s 50 euros – maillot Touazra Oxbow 60 euros – T shirt impression sunset Willow 259 euros – Surf spray Bumble & Bumble 18 euros

 

 

Vous aimerez aussi:

J'ai testé voyage voyages !

Froid à Copenhague vous rigolez ?

14 février 2012

Le paracétamol Danois

J’ai eu du pain (noir) sur la planche ces derniers jours, d’où ce silence misérable… Mes cours à l’Institut Français de la Mode sont finis. Je me sens légèrement désoeuvrée, je suis en manque de powerpoint GRAVE ! heureusement que j’ai un mémoire à boucler d’ici à la mi juin…

Alors plutôt que de déprimer ici, je me suis fait une petite rhino pharyngite à Copenhague ! rien de tel que 6 comprimés de paracétamol danois par jour pour se refaire une beauté !

Sucre d’ocre

Atchoum & Simplet se promènent

une fraise en hiver

Vous reprendrez bien un peu de glace ?

Thermolactyl de chaises

Les bières de Thomass :: Salt – Admiral Hotel

Lego addict

DDC :: Dansk Design Center ::

Marcher n’est rien, rouler (et pi) c’est tout

Mein Liebe (lovely) butik

de la céramique à tomber en mille morceaux

bijoux de poignets fins et de doigts délicats

une cuillère en argent dans la bouche

le pignon qui craque

dormir dans une couette de chez HAY et mourir …

Klein a une gastro ?

il reviendra pas je te dis !

KØDBYENS FISKEBAREN

Et si jamais vous voulez mes bonnes adresses Paracétamol (Matas), découvrir le meatpacking district, visiter la Royal Copenhagen, voir les éléphants Carlsberg, et connaître les adresses des boutiques, et cafés dans lesquels j’ai flané, ou picolé rien de plus simple qu’un petit commentaire, ou un petit mail.

Skål !

Vous aimerez aussi:

L'air du temps Love +++

Réveillons le réveillon ! alias Sexy X Mas

22 décembre 2011

J-2

Les fêtes approchent …

Elles approchent tellement, qu’on s’en colle une dans 2 jours !

Noël c’est pas tellement la saison de la Mode, (pfff cette pluie c’est vraiment pas fashion) ni de la drague d’ailleurs (sont agressifs les gens ohlala ! ). Maintenant que les cadeaux sont faits et qu’on a juste la peur aux tripes que ça plaise pas (j’ai testé, et c’est juste comme si Freddy Kruger venait vous souffler son haleine fétide à la tronche !) cessons de consommer du produit une minute, et faisons donc un point « sociétal » sur NOUS, l’humain, celui là même qui tressaille, qui jouit, bref qui respire, à la mode quoi, bien VIVANT !


Qui va t-on emballer sous le sapin cette année ?

Le Fuckbuddy ?

C’est ce garçon qui nous connaît en profondeur et qui se contente des sentiments superficiels qu’on veut bien lui accorder. Une créature dotée d’une grosse pointe de modernité, qui est avec (en) vous exactement pour les mêmes raisons que vous êtes avec (sur) lui . Avantage : Le Fuckbuddy a le mérite de nous dispenser du female drama, il nous éloigne de l’adultère, car avec le Fuckbuddy, ce n’est pas SALE. C’est UTILE. Genre.

La Sexfriend ?

C’est cette fille que l’on connaît en profondeur et qui se contente des sentiments superfiliformes qu’on veut bien lui accorder. Une créature dotée d’un océan de béatitude et de modernité, qui est avec (sous) vous exactement pour les mêmes raisons que vous êtes avec (derrière) elle. Avantage : La sexfriend a le mérite de nous dispenser du male drama – puisque par définition on est toujours en forme avec une sexfriend – la sexfriend nous éloigne de l’adultère car avec la sexfriend ce n’est pas TROMPER. C’est UTILE. Genre.

Le (la) « pasdesonpasd’image » ?

Il (elle) vous brise le cœur par son silence (de merde). C’est cet individu (de merde) rencontré là comme ça, distraitement et qui nous donne zéro niouze, juste après s’être barré(e) du lit alien, le vôtre en l’occurrence ! Avantage : vite déballé(e), vite remballé(e), ne reste pas longtemps sous le sapin.

L’Ex ?

Tellement célèbre qu’on ne se casse pas le cervelet à lui donner un genre : un LUI ou une ELLE qui forcément fait chier. Existe en plusieurs versions : ‘Dossier’ – ‘Sexfriend‘ ‘Comme un goût de reviens-y’ ou encore ‘je m’en sers odieusement pour faire bisquer l’officiel(le). Avantage : on est tous l’Ex de quelqu’un. On est tous égaux face à l’EX, les yeux injectés de sang donc.

Le (la) Up & Down ?

Se dit d’une relationship qui justifie à elle seule le statut « c’est compliqué » sur Facebook. Entre odieuses disputes, claquages de portes, réconciliations sonores et hystérie maladive. Avantage : moyennant bon pitch, on peut le (la) vendre en mode petites annonces sur Ebay le 25 décembre. Down (et faire un truc de dingue se le (la) racheter le 29. Up)

Le mec (la fille) DOSSIER ?

Fait référence au fameux dossier que l’on pose sur un coin du bureau, tellement gros qu’il donne la nausée. On met un temps fou à l’ouvrir, et puis une fois qu’on y est, on s’y penche sérieusement. Le (la) mec (fille) DOSSIER faut l’avouer est foutrement intéressant à traiter, mais demande beaucoup (trop) d’efforts. Il (elle) est une source intarissable d’informations (d’emmerdes aussi) et peut, de fait, avoir une certaine longévité. Avantage : à vous de voir ce que vous ressentez si un jour vous le rouvrez …

Le (la) « Dans tes rêves » ?

Très proche du boudin. Se dit généralement d’un mec ou d’une fille ‘No way’. Avantage : aucun, si ce n’est celui d’amortir la chute des aiguilles du sapin.

Le (la) conquête de vacances ?

Le type (la meuf) improbable qu’on s’est toutes (tous) envoyé à Toulon, Saint-Jean de Monts, Montbron, Saint Pierre et Miquelon, Saïgon et à peu près tous les trucs en On …lieux de villégiature hiver comme été. C’est cet homme barbu bodybuildé, cette bimbo-tresses africaines carrément tarte, ce fan d’Anthrax chevelu ou cet éphèbe métrosexuel de 25 ans dont on ne ressent aucune honte à trimballer sur le remblai parce que justement on n’est pas chez soi. Avantage : plein ! vu qu’on le (la) ramène pas, il (elle) peut juste rester un BON souvenir.

Le (la) Marsouin (sirène) ?

Et puis sous le sapin, il y a THE cadeau : celui que vous avez commandé au Pole (Emploi) Nord et qui pour une fois a été traité par un service client impeccable. bref, la sirène, le Marsouin . Cherchez pas il (elle) n’existe ni en plusieurs tailles, ni en plusieurs couleurs, il n’y en a qu’un(e) Le mien (la vôtre) ! On s’est pas franchement mis dans la facilité avec mon mammifère, tout autour ça juge, ça jacte, ça y va de ses petits conformismes, de ses grandes conventions. C’est valable pour vous aussi messieurs, heureux avec elle comme un poisson dans l’eau, et d’entendre autour de vous « tu rends compte Michel une sirène et un humain ça mène à rien ! »  ça vous fait quoi hein ? Les Jeunes sont moins rock que Nous et les Vieux ont oublié qu’ils étaient jeunes … ça nous prépare une belle pagaille pour 2012 ah ah ah !

Alors avant que l’année bascule je ne sais où, Nous on est allés se faire tirer un portrait de noël … chez Harcourt (disons dans l’une des cabines qui pullulent un peu partout en ce moment). La photo est parfaite, désarmante d’intimité, hors du temps, un sfumato où l’âge n’existe pas.


comme dirait l’autre, c’est mon Noël, c’est mon Amérique à moi …

Vous aimerez aussi:

L'air du temps voyage voyages !

Valet ? ach Suisse vous z’êtes ?!

13 septembre 2011

Quiconque me retrouve cette célèbre réplique de film gagne … (un concert avec moi et ma répartie)

que sa montagne est belle

nom de Dieu t’es à Genève ! © Rolf Z.

mais ce serait pas ma Coco là dans le reflet de la vitre ?

pantones 021

le sel et la poivrière

un coucou à Rebecca chez Little Home

nautisme à rayures

Le bitter de Carouge …

Vous aimerez aussi:

J'ai testé voyage voyages !

j’ai testé l’intestable : du soleil en été … La Sardaigne

24 août 2011

Heureuse de vous retrouver !

Cet été, j’ai testé pour vous l’intestable : trouver du soleil en été à 1h30 de chez nous !

Le bruit des roulettes de valises sur les pavés, on entend que ça depuis une semaine. On s’est coupés du monde, une semaine, deux et demi, parfois un mois … on a regardé la mer en pensant à rien, on s’est amusés, on a partagé, échangé (salive, numéros de téléphone) le soleil a tout réchauffé, consolé, sur son passage.

Salines de Cagliari, ou comment les flamands rose déteignent …

Seulement maintenant faut y aller ! J’adore partir en vacances, mais j’adore aussi rentrer … retrouver l’odeur de ma maison, rincer à l’eau claire mon maillot, mon visage qui a l’air plus bronzé dans le miroir de ma salle de bain que dans le rétroviseur de la voiture de location, compter tous ces petits poils qui ont repoussé.

en montant vers le Castello, l’Antico Caffe

Alors pour prolonger un peu l’été, et pour tous ceux qui ont eu du gris et de la pluie, je vous fais le medley photos de vacances – Cagliari – Villasimius … – pour vous faire (enrager) oublier que c’est la rentrée …

Exposition Miro, Castello San Michele
With Love from Sardigna…

Vous aimerez aussi:

Fashion & Design L'air du temps

Summer Academy

31 juillet 2011

Bouclage de valise : les précos

Aoutiens, Aoutiennes… et tous les parigos qui s’apprêtent à se faire insulter sur nos belles plages françaises … (en Grèce, en Tanzanie ou aux Philippines, y a des chances que ça arrive aussi, le français est insupportable rappelons le). Comme vous donc, je m’apprête à boucler ma valise. Nos questions y prennent presque plus de place que nos fringues !

© Vitrines Parisiennes
Qu’est-ce que j’emmène ?

Ici point de long discours, le choc des photos suffira …

LUI

Messieurs … NON !

OUI !

Pitié NO !

YES oeuf course !

ELLE :

NIET !
Et mes Uggs j’en fais quoi ?

Vous avez du en croiser des minettes en mini-jupes avec leur Uggs, touristes ? adolescentes rebelles ? surfeuses à la retraite ? qui sont elles ces affolées de la voûte plantaire qui transpirent dans le mouton retourné en été ?

A la question « et mes Uggs j’en fais quoi cet été ?  » je vous répondrai que c’est pas parce que ces bottines ont été créées en Australie pour des surfeurs aux pieds fragiles au chaud et froid (Purée tu vas pas me dire qu’un surfeur il n’est pas assez viril pour en chier un petit peu des pieds pendant sa séance de sport !?) qu’il faut nous les imposer ! je réponds donc (NDLR) : « et bien le mouton va gentiment hiberner jusque fin octobre, parce que là avec une robe d’été, c’est juste pas possible … »

En revanche je dis DA ! au débardeur loose I love my T’s
un Yoplà franc et massif à la chaussure alsacienne
© Heschung
Comment je me mets à l’heure d’été ?

LUI :

En chemise légère pardi ! (la chemise légère bouge trop pour qu’on la prenne en photo). A retrousser jusqu’au biceps un point c’est tout.

Bah la chemisette alors ?

Vous connaissez désormais mon aversion pour la chemisette, alors mettez en une si ça vous fait plaisir, si vous avez un récent tatouage à faire croûter ou parce qu’elle est à carreaux je ne sais pas, disons que (please), je vous suggère de penser au T shirt ou au  polo ! jaune, turquoise, blanc ou bleu roi c’est quand même autre chose … et vos aisselles seront comme vous, élevées en plein air. Sachant que le torse à l’air reste bien sûr pour vous (nous), la meilleure des tenues, et ce, de midi à 5h du matin.

A propos d’aisselles, j’ai trouvé un déodorant pour hommes, très hot parce que justement il est surgelé ! je m’explique : des agents mentholés vous filent le frisson et raidissent pendant de longues heures toutes les chairs du tronc supérieur, j’ai testé ! (amies / camarades ! la question se situe sous le t-shirt précisément: lingerie or not lingerie ? je vous laisse méditer). Sanex for Men extra cool.

ELLE :

La naïade ne quittera pas de l’été sa manchette dorée, qui sied si bien avec son bronzage cuivré d’aoutienne cuitée.

© Les créateurs de Paris
Comment je me coiffe ?

LUI :

je dois dire qu’en été, vous êtes assez doués, le côté pas apprêté, en bataille, mouillé je ne sais pas… mais c’est pas mal, pas mal du tout même. Dernièrement j’apprenais que la majeure partie du style d’un homme repose sur sa coupe de cheveux (quel scoop franchement, surtout que pour nous c’est juste pareil !). Ceci dit, c’est acté, le sel fait des miracles.

ELLE :

Même moi dans le genre walkyrie à cheveux raides comme des piquets, j’ondule… c’est dire. (mais pour toute l’année j’ai un secret … Sea Salt Primer N°14 de Davines). Et pour éviter que le blond vire au vert – pour peu que le visage soit rouge après la plage, je vous laisse imaginer le tableau, plus proche du Noël de Mr Scrooge que de BB à Saint Tropez – il faut protéger (Gelée solaire Furterer) et repigmenter sa toison d’or (et de lumière) :

Et le nez dans tout ça ?

J’ai enfin trouvé une bonne vodka pour l’été… à vaporiser. Sauf que le flacon n’est pas ce qu’on peut appeler discret à emporter, (300 ml ! ah si les apéros étaient servis comme ça …) faudrait pouvoir en transvaser dans un petit vaporisateur, en comptant le nombre de schpritz que vous estimez nécessaire pour approcher le coma éthylique.

C’est pas tout ça mais qu’est-ce qu’on écoute ?

POUR TOUS : la play list de l’été !

1. Montefiori Cocktail : Crazy
2. Barry Manilow ; Copacabana
3. Théophilus London : Love is real
4. Yuksek : So Down
5. Paul Mc Cartney : Magic
6. Calexico : Alone again or
7. Outlines : I cannot think
8. Holly Cook : Body beat
9. Herman Dune : Tell me something i don’t know
10. The Kills : Future starts slow

Et puis une dernière recommandation : c’est bien de vous protégez du soleil, de faire de l’humanitaire, du trekking et du bateau, mais n’oubliez pas de faire les cons dans les bars et allez danser !

Vous aimerez aussi:

Fashion & Design L'air du temps

My tailor is beach

6 juin 2011

Tendance plage

Ce billet sonnera comme une provocation, je sais. A l’orée d’une semaine météo qui s’annonce bien pourrie, la blogueuse elle, se permet l’audace de nous proposer sa sélection de plein été. Mais c’est pour mieux vous faire patienter lecteurs chéris, et surtout pour mieux vous préparer à être bien fagottée à la playa cet été.

Ceci dit, malgré le peu de tissu dont nous avons besoin sous le franc soleil, et bien ce n’est pas easy easy de trouver des pièces pas chères ! Erès qui gagne la palme (de plongée) tous les ans, sera donc ma foi volontairement absent de cet article… et pourtant que ses maillots sont beaux ! je ne sais pas comment ils se débrouillent chez Erès pour que les chairs qui ont tendance à vouloir déborder ne mouftent pas dans le lycra, bref l’histoire de la petite baleine qui devint une belle sirène…

Pour commencer les hostilités, il faut se trouver le bon maillot, même si je pense qu’un maillot une pièce bustier, rouge est l’arme absolue de toute naïade en vacances, il est plutôt de mise à Saint Trop’, à Dinard beaucoup moins (curieusement).

Moi qui confesse une passion pour le ciel, comment ne pas tomber amoureuse d’un maillot qui vous met des nuages sur les fesses ? (confesse-fesse ah ah ah, vous voyez, le soleil commence à taper)

We are Handsome c’est ici

Comptoir des Cotonniers/ Krama by K, en soie s’il vous plaît !

Le deux pièces est parfait pour tous les gabarits et encore mieux avec des petits seins mignons (bah oui je vais pas renier ma famille quand même). Le shorty lui, est parfait pour des hanches plus voluptueuses, idem pour les grandes culottes années 50. D’ailleurs c’est une année à hanches voluptueuses.

Pour traîner la savate sur le remblai jusqu’à votre transat, la tenue idéale c’est le short (mes origines allemandes je sais) en jean et avec une tunique, et pis c’est tout !

Genre chez Zara

et J.Crew

Le tout emballé dans une jolie paire de sandales un peu glitter, qui se ferment derrière les talons (my favorites !) ou des tongs, mais celles avec le drapeau brésilien siouplait …

DKNY ici

Un petit boyfriend qui colle pas quand il fait chaud, ça vous dit ?

Tommy Hilfiger

… avec des pures chaussures rayées ! des espadrilles bayadère

ici chez le king de la webshoe, à 24 euros franchement !

Moi maintenant si j’avais rendez vous pour l’apéro, (avec ma copine Sue, on est fans d’apéro) je me pointerais siroter mon Mojito avec mon petit futal rose fillette et juste un haut de maillot, un chapeau, genre stetson de paille et des sandales en bois ! et comme on s’installerait dehors, le barman il ne m’obligerait même pas à mettre un haut !

Chez Princesse Boum Boum

en VPC chez Somewhere

ah ces suédois !  chez Swedish Hasbeens

ELLE, elle est trop forte, c’est Aurélie Biedermann

Et pendant que les enfants sont en train de se faire piquer par les méduses dans l’Atlantique, et pour lire tranquillement ses petites Elégies de Duino de Rilke, il manquerait presque un petit plaid de plage non ?

DnuD juste là

D’expérience, la plage c’est que des emmerdes à déménager… la bouteille d’eau, quelques ouvrages de Rilke donc, les horoscopes, la crème solaire, les goûters, le MP3, l’appareil photo (pour immortaliser  le premier château de sable de Lulu forcément), un maillot de rechange, une serviette XXXXL, les pelles, les râteaux, les petits cyclistes de plomb pour faire des circuits (ah ? vous ne faites pas de circuits vous ?), un peigne pour se rectifier la frange (oui maintenant j’ai une frange !!), des aquarelles et des pinceaux (ah ? vous ne dessinez pas non plus ?), du papier, un carnet (inspirée pour écrire notre premier roman), un gloss parfumé à la menthe pour se rafraîchir les babines après le Chichi

bref l’horreur, mais je crois que j’ai trouvé un truc pour vous …

un panier en paille à 19 euros, chez Eram !

J’oubliais… le truc indispensable ! pour emmerder ses voisins de serviette quand on fait du Beach Volley, c’est le petit bracelet à breloques fruits exotiques qui fait glin glin tout le temps.

si vous ne connaissez pas Vanessa Arizaga, c’est là

Bon maintenant, c’est à vous de jouer, Coquillage & Crustacés …

Vous aimerez aussi:

Enjoy this blog? Please spread the word :)